Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Enseignemen Supérieur au Tchad
Mahamat bernard
Cassons le cou à ce réseau infâme et mesquin de de l'Enseignement Supérieur

Comme l'a dit mon condisciple Hamza,il n' a révélé qu'une partie de l'iceberg. Je suis un ancien étudiant de l'Université de N'Djmena; un diplômé sans emploi maintenant. Ce qui ne change rien à mon ststut. J'ai mis neuf ans pour obtenir mon diplôme de Licence! ce qui m'a permis de comprendre parfaitement le système mafieux de l'Enseignement Supérieur. Je suis tout à fait d'accord avec Hamza,il est temps de casser le cou à ce réseau. ça ne peut continuer ainsi. Et seules les révélations pourront pousser ces gens dehors. Alors à vos bics. C'est inadmissible qu'un départeent ministériel qui devrait être lq figure de proue du gouvernement sombre dans une telle bassesse; dans une telle médiocrité.

Ce résau date depuis longtemps. Il a commencé avec les Anciens de l'Union Soviétique pour devenir finalement le réeau du Ouaddaï Géographique, entendew le Ouqddqï proprement dit et Biltine, lqissqnt tomber le ,asque pour montrer leur vrai visage. Les initiateurs de ce réseau étaient Tom Erdimi et Mahamat Ahmad Alhabo. D'ailleurs ce dernier continue à tirer les ficelles. On comprend qisé,ent que le réseau a tissé une toile englobant non seulement el Ministère mais aussi la Primature et la Présidence de la République où ses me,bres ont des frères et des complices qu'ils ont acheté; bien sûr. Les quelques sudistes et qutres qu'ils ont fourrés dqns leur nébuleuse c'est juste pour saupoudrer la sauce. Si ce ne sont pas leurs étudiants tels que Malloum Soultan et Makaye Taisso, ce sont leurs acolytes qu'ils manipulent à merveille. de vrais Laououra ceux-là: Mbailao de Sahr, Danadji de Moundou et Mahmout Yaya de Doba. Malloum Soultan est un traître. Il a ve ndu le SYNECS son syndicat pour être Recteur, devenant ainsi le fossoyeur de son propre syndicat et mobilisant tous les corrompus du ministère pour l'enterrer.

C'est pour vous dire effecivemenet que l'Enseignement Supérieur est effectivement gangréné dans son essence même, sinon comment comprendre qu'un responsable d'une institution universitaire s'éternise dans son poste sans qu'un ministre soit capable de le remplacer. Est-il le plus compétent, le plus intelligent, le plus intègre! Assurément rien de tout cela! Son secret de Polichinelle est qu'il corrompe tout ministre qui arrive nouvellement. Tous les responsables des institutions universitaires du Tchad le font sqns exception aucune, car ils sont tous me,bres du réseau. L'argentier du réseau a-t-il déjà rendu visite au ministre entrant avec ses mallettes bourrées de billets de banque. L'entourage du ministre sortant commence à parler. Est-ce pour salir le nouveau ministre. En tout cas celui-ci arrive dans un terrain ,iné à tous points de vue. Comme tout argent mal acquis; c'est du poison, car il corrompe. Mais c'est une stratégie propre au réseau qui consiste à salir tout ministre entrqnt, le faire danser à son rythme, bref de lui dicter tout simple,ent ce qu'il doi faire, dans son ministère, c'est-à-dire le prendre en otage.

Le nouveau ,inistre doit prendre ses responsabilités et effectuer un nettoyage total de tous ces corrompus. Personne n'est propre dans ce ministère et je sais de quoi je parle. Il faut être sale pour en faire partie. Un assainissement s'impose. Le Ministre doit faire appel à son collègue de la Moralisation qui s'appelle maintenant Assainissement pour mettre de l'ordre. Il ne pourra pas redresser la situation avec ses collaborateurs actuels. Ils ne feront que l'enfoncer davantage.

En tout état de cause, le ministère de l'Enseignement Supérieur est devnu une véritable bombe à retardement pour le Gouvernement. C'est à cela précisément que le réseau voulait en arriver: pêcher en eaux troubles.D onc attention à la politique de l'autruche! Que le Ministre reporte les Etats Généraux de l'Enseignement Supérieur. C'est le réseau qui le pilote et il a tout ficélé d'avance. Si le ?inistre aspire à redresser la situation dans son ministère ce qui n'est pqs chose facile,il doit scrupleusemenet respecter les textes statutaires de son ministère, ensuite s'attaquer au problème épineux de la bourse qui normalement n'en est pas un. Cette bourse est devenu également la proie des corrupteurs de tous poils qui font tout pour qu'elle ne tombe pas à temps, suscitant ainsi des troubles estudiantins ayant pour conséquence les années élastiques interminables.

Enfin le Ministre doit dialoguer avec ses partenaires incontournables l'UNET et le SYNECS. S'en aliener serait prendre des risques immenses. Le réseau a toujours conseiller les ministres entrant de minimiser ces deux syndicqts pour sauvegarder ses intérêts. Mais voilà où nous en sommes. Le salut du Département de l'Enseignement Supérieur, partant de l'Etat Tchadien même, je dirais, passe nécessairement par ce dialogue. Pour le moment il semble qu'un délai de grâce soit accordé au nouveau ministre, car il bénéficie encore du bénéfice du doute. Qu'il sache en profiter.

MAHAMAT BERNARD