Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Ahmadaye assane

PILLAGE, NEPOTISME ET CLIENTELISME CONTINUENT SOUS AHMADAYE ALHASSANE 

 

Décidément le Ministère de l’assainissement du Tchad est loin d’être un outil orthodoxe de moralisation de l’administration du Tchad. Ce Ministère est plutôt au service d’un seul homme, le Ministre Ahmadaye Alhassane qui s’adjuge tous les droits !

 

                          Des parents recrutés en masse dans le Ministère !

   Depuis l’arrivée à la tête de ce ministère de M. Ahmdaye Alhassane, de nombreux novices, parents du Ministre ont été recrutés dans une opacité totale. Ces arrivistes sont connus sous le sobriquet de « les bleus » et ils n’ont des comptes à rendre qu’au Ministre Ahmadaye, leur parent ! Les uns, détenteurs de cabines téléphoniques, ne se présentent au Ministère que pour quelques minutes avant de s’éclipser pour leur commerce. Les autres campent les couloirs et rapportent des ragots à leur parent. La femme et le beau-frère du petit-frère du Ministre ont été recrutés sans qu’ils aient la moindre compétence.

 

          Le petit-frère du Ministre dans « les affaires louches » !

   Le cadet du Ministre, Mahamat-Saleh Alhassane, nommé par son ainé comme « chef de parc » s’est permis de reformer la voiture COROLLA, nouvellement acquise, de couleur noire,  d’immatriculation AT 1413 V, pour lui-même. Les autres voitures sont utilisées à des fins privées de transport, de location et de prêt aux amis. Lui, aussi nouvelle recrue, prend ses ordres directement auprès de son frère ministre. Il ne rend des comptes qu’à lui et est capable de verbaliser certains responsables au vu et au su d’autres subalternes !

            Budget de fonctionnement dans la poche du Ministre !

Le budget mensuel de fonctionnement du Ministère équivaut 30millions de FCFA. Cette somme d’argent va directement dans la poche du Ministre. Le fonctionnement courant du Ministère est systématiquement entravé par ce comportement prédateur du Ministre.

 

                   Ali Mdodou, le colporteur du Ministre !

    Un certain Ali Mbodou, un des chefs de service du Ministre, se comporte comme un vrai flic au cœur du ministère. Cet homme fait fi de l’hiérarchie et se croit attaché directement au Ministre à qui il rapporte des informations de toute nature et fait opposer celui-ci contre les autres agents du Ministère. Monsieur Ali Mbodou est présent dans toutes les équipes de missions de contrôle pour s’octroyer des émollients et autres « frais de mission » ! 

                   Les frais de Mission et commission en questions !

    Le Ministre précédent, M. Okormi, faisait bénéficier à tous les agents un certain pourcentage (10%) lors de tout recouvrement de fonds. Depuis l’arrivée d’Ahmadaye Alhassan, seuls ceux qui partent en mission bénéficient de ces frais. Parfois les chefs de mission s’isolent avec leur patron pour se partager le magot, laissant sur le carreau les autres agents de la mission. Un véritable climat de prédation est institutionnalisé au sein du Ministère. Lors de ces réunions entre larrons, le Ministre vocifère souvent en ces termes : « je ne veux pas des justificatifs, je veux des chiffres, rien que de chiffres car le Président attend aussi sa part de commission » ? Quel Président ? De la République ? A lui de nous dire un jour !!

 

     Ces situations non exhausives ne sont que les parties visibles d’un immense iceberg de concussion, de prédation et de népotisme dans un département supposé défendre les intérêts de l’Etat tchadien mais on se demande pourquoi le Chef de l’Etat a-t-il placé un tel individu à la tête de ce Ministre sensible ? N’existe-t-il pas réellement des tchadiens compétents en la matière ?

 

                 Dr Brahim Ali