Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Dr Abdelbagui Ibrahim Yakhoub

DEMISSION DU FRONT POPULAIRE POUR LA RANAISSANCE NATIONALE(FPRN)

DU CAMARADE SECRETAIRE A LA SANTE ET A L’EDUCATION Dr ABDELBAGUI IBRAHIM YAKHOUB

 

Chers camarades, j’ai adressé  une lettre de démission au camarade coordinateur du FPRN, je lui ai indiqué par ailleurs mon intention de ne plus y militer.


C’est une immense page qui se tourne pour moi et je voudrai m’expliquer sur cette décision à l’opinion nationale et internationale.

 

Apres avoir évalué mon parcours depuis presque deux ans au sein du mouvement, il ressort de mon évaluation un malaise qui est alimenté par l’absence d’un cadre de dialogue et de concertation au sein du mouvement, qui, semble-t-il, sombre dans une gestion informelle. Cette gestion informelle est la conséquence directe du non respect des textes de base et de la structure mal organisée. Point de politique autrement mais une bonne vieille série de films criminels et de combines d’autrefois maladroitement dissimulées derrière des discours qui deviennent pathétiques à force de se répéter.

 

Le coordinateur et sa suite ne respectent pas leurs propres cadres, une structure qui ne respecte pas ses propres statuts, qui se moque du fait démocratique, qui recrée  un système oligarchique : Des abus de pouvoir en pagaille, confiscation des pouvoirs par des personnes mal intentionnées.  Je ne peux pas cautionner des pratiques inacceptables, les suspicions et polémiques que nous avons été nombreux a constater, a regretter et a dénoncer.

 

Je ne suis pas quelqu’un  qui baisse le bras. Avant de prendre la décision de démissionner, j’ai tenté de faire bouger les lignes, notamment en insistant sur la nécessité de suivre les conduites strictes de l’UFR.

Etait-ce judicieux ou non, je n’en sais rien mais dans mon esprit c’était indispensable.

 

Je ne pouvais pas me résoudre à quitter cette grande famille a la quelle j’étais tellement attaché  sur le fond.

Le manque d’efficacité interne a conduit au manque d’efficacité politique. Ce qui est sans doute le plus triste, c’est que le manque d’organisation, les défaillances successives dans l’organisation, une absence de stratégie consciente de contact et un manque d’audace dans le changement des méthodes se sont traduits par un manque récurent d’efficacité politique.

 

Sans parler des camarades, nombreux, que nous avons déçus et qui nous ont quitté  un peu trop tôt. 

Et cela, nous le devons presque entièrement a nos défaillances organisationnelles internes. 

 

 

J’ai essayé de faire bouger les choses, je n’ai reçu  que du mépris. Aussi j’ai fait l’objet de plusieurs coups bas dans toutes les missions qui m’ont été confiées.

 
Aujourd’hui, il est temps pour moi de tourner cette page car je ne veux  plus être complice de cette forfaiture.

 

C’est donc après une mure réflexion et non sans une profonde tristesse que je suis contraint de renoncer à mon engagement et les espoirs que j’ai mis dans ce mouvement.

J’ai décidé de démissionner du FPRN, quelque soit mon niveau d’engagement militant.

 

En effet, je ne me reconnaissais plus dans le FPRN  auquel j’ai tant cru, devenu vide d’idées.

 

Cependant, je demeure toujours  membre de l’UFR, qui est la seule issue objective pour un changement rapide et durable au Tchad et je me mets à sa disposition pour la poursuite de la lutte pour laquelle je ne saurai transiger IN CHA ALLAH.

 

 

 

 

                                                   Fait  à TISSI, le  14 Novembre 2009

 

 

 

 

 

                                                Dr ABDELBAGUI IBRAHIM YAKHOUB

                                                       

                                                   Ex SECRETAIRE A LA SANTE ET A L’EDUCATION DU FPRN