Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

0,,5493666 4,00

Des quartiers pris en otage par les proches de Deby et ses habitants devenus des esclaves en plein siècle de liberté.


L’enfer a commencé pour ces habitants le jour ou un homme debout  au centre d’un carrefour et à haut voix a dit  .Que vous le voulez ou non ,nous avons décidé de faire des quartiers centre, blabline , senegalais et autres quartiers autour du marché  un centre de nos affaires . L’homme qui a parlé ainsi n’est ni un agent de cadastre ni un agent de la mairie mais il est tout simplement un  homme d’affaire qui fait ses business avec les proches de Deby surtout parait-il avec  les  sœurs  du président.
Quartiers centre, blabline, une partie du quartier sénégalais  avec ses rues bien tracées qui donnent axé à la plus part de quartiers de Ndjamena est transformé en centre  d’entrepôt, de stockage, park automobiles et boutiques de commerce.
Les habitants de ces quartiers sont obligés  de se terrer chez eux nuit et jour  ou déguerpir  en cédant de gré ou de force leur concession aux proches de Deby  qui ont juré de faire de ces quartiers un marché bis souk hal la (marché à mil)  .
Les habitants sont quotidiennement vilipendés, tabassés, insultés,  tortures et Deby laisse faire  si non encourage  car ce sont ses parents et leur acolytes  qui investissent ces quartiers.


Des building poussent c’est une bonne choses mais quelle building . Pendant que la majorité des tchadiens dorment dans des taudis , les proches de Deby construisent des building dans ces quartier pour stocker les marchandises ( carton de tramole , spagheti, savon ,riz huile )
Les rues sont littéralement bloques par les gros porteurs qui déchargent ; Rare sont les habitants de ces quartiers qui peuvent pointer le nez dehors de peur de se faire écraser par un sac de riz ou les camions qui se renversent quotidiennement


Tout Ndjamena connait que ces quartiers surtout quartiers centre et blabline sont devenus impraticables  mais aucune autorités ne peut réagir car Deby auraient donné des ordres fermes à la mairie, service de cadastre de laisser ses parents et les acolytes investir ses quartiers..   un camion écrase un habitant .aucune force ne peut intervenir  pour faire ne fusse le constat.
Je suis né dans un de  ces quartiers  .Mon père et ma mère sont aussi nés  dans un de ce quartier.
Je suis en Afrique de l’ouest depuis quelques années mais chaque fois que j’appelle ma mère ,je la trouve en larme ,se lamentant sur la vie infernale que lui font subir les proches de Deby qui ont investi le quartier .Apres plusieurs années d’absence, je suis rentre au Tchad  pour voir ma mère. je ne reconnais plus ces quartiers  .Quand je demande les nouvelles d’un habitant, on me répond ,on l’a obligé de vendre sa concession ,on l’a harcelé .il est devenu malade et il est mort .j ‘était à Ndjamena, il de cela quelques semaines, mon quartier ou il faisait bon vivre. Dès la tombée de la nuit, ma mère me supplie de ne pas sortir .dans ce quartier ou les rues sont désertes à la tombe de la nuit et les sentinelles qui gardent les boutiques et entrepôt sont près à taper  toute personne qu’ il trouve sur leur chemin
Dans chacune des ses déclaration Deby crie je suis le président de tous les tchadiens


Si Deby est réellement le président de tous les tchadiens pourquoi il ne protège pas les habitants de ces quartiers.  Même si comme le disent ses parents c est un quartier constitue des tchadiennes d’origine étrangères  ou des Sara islamises  ce sont après tout des tchadiens
En Afrique de l’ ouest,  j’ai voyagé dans beaucoup des pays de la sous-région mais je n’ai jamais rencontré  des habitations cohabitant avec des gros entrepôts et des boutiques  Chaque fois je cherche autour du marche pour voire comment vivent les habitants des quartiers environnant, je chercher à voir s il y a des stocks entrepôt de marchandise en plein ville mais je ne l’ ai rencontré dans aucun pays  africain. En racontant l’histoire de mon quartier à un transitaire tchadien de passage, il m’ a dit que la zone industrielle  et commerciale de Ndjamena était nanti par le service de l’urbanisme a cote de la poudrier Alors pourquoi ses proches de deby ne déplaceraient pas leur stock dans cette zone .Pourquoi vouloir coute que coute transformer une zone d’habitation en zone industriel et commerciale
Alors pourquoi notre président permet à ses parents de detruire le Tchad surtout Ndjamena que lui  Deby veut voir comme la vitrine de l’Afrique centrale.


Lors de mon récent  séjour, pas moins d’une vingtaine de chantiers de construction des entrepôts à étage dans ces quartiers. Le Tchad c’est 1284 000 Kilo mètres carrés. pourquoi  vouloir absolument transformer les quartiers centre, babiné, sénégalais  en entrepôts . Même si ses habitants sont pour la plus part d’origines étrangères ou sara islamisé n’ont-il pas les droits de vivre comme les autres tchadiens.
Lors d’une de ses visites au marché à mil .Deby en personne a reconnu que le marché à mil est un marché ou on vend les céréales et alujourd’hui   …………..

Deby arrêtera t il l’hémorragie qui gangrène les quartiers centre, blabline et autres en interdisant la construction des boutiques de commerces et entrepôt de stockage.  Pourra il mettre en faillite les affaires de ses parents, ses sœurs, ses acolytes qui investissent les lieux  .deby n a-t-il pas le devoir de protéger ces pauvres habitant qui vivent sous l’emprise de ses parents et leur hommes de mains  puisqu’ il a prêté  serment de protéger et défendre le peuple.
Mes ferres tchadiens et tous ceux qui lirons mes pleurs que faire aller faire un tour dans ces quartiers pour vivre la triste réalité de ces populations pris en otage dans leur propres concessions .les pauvres n’ont-ils plus le droit de vivre  ndjamena .

 

Source: Confidentielle

 

NDLR: l'auteur de cet article a requis l'anonymat en raison de la menace qui pése sur lui au Tchad.