Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Soldatpoesieguerrecivile.jpg 

Désagrément militaire au sein de régime de Deby.


Le gouvernement du Tchad a demandé à tous les officier sans grade  pour assister un contrôle militaire a Mossoro. à l'arrivée, les officiers d'Armée Nationale Tchadienne (ANT) étaient  promis d'avoir formation et de meilleurs salaires et on leur a dit tous doivent passer par une visite médicale militaire. c'est une vérification médicale inclue contrôle physique et génital, quelques-uns ont  refusé  de retirer leurs sous-vêtements en  public. Certains soldas ont servis  pendant 40 ans pour ce pauvre pays mais ils n' ont de grade  parce que ils n' appartiennent pas à l'ethnie au pouvoir. Parmi  les participants figurent des victimes de guerre, des personnes âgées qui ont servi toute leur vie pour le Tchad.


Les officiers de l'armée ont été abandonnés, leurs voix  ignorées, leurs salaires  et leurs équipements sont  détournés par les responsables militaires, particulièrement la familles du General President. 

 



 Dimanche,  Deby est venu à la base militaire de Mossoro et a appris un discours très important devant 4000 soldats. il a dit «vous qui voulez de l'argent facile, vous n'êtes rien pour ce pays. Il n'y a rien  à appeler un officier sans grade dans l'armée. Aujourd'hui vous avez des beaux bérets rouges mais juste pour avoir des salaires"il a ajouté " il n' y a plus de salaires pour vous.  Allez cultiver vos champ et garder vos chèvres. 

 

Ceux qui sont blessés  à côté des envahisseurs ou de côté des aventuriers,  ils n' ont  aucun droit"

Regagnez vos grottes trop c'est trop. En adressant aux officiers de l'ennedi et du Tibesti.  Allez s'occuper des vos champs et des vos chèvres en s'adressant au reste oficier du ouaddai et du sud.

 


Fin de situation. ....., 
 

Toute personne qui quitte Mossoro doit être fouillée  par les gardes présidentielles, aucun officier a le droit de quitter avec tenue militaire ou arme. Désormais ils ne sont plus militaires ni aucun droit de défendre le Tchad. " je me sens très humilié, on ne reste pas bras croisés lorsque nos droits élémentaires sont violés" un officier se plaint!

 

Ahmat Molikini