Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Monsieur NGUEBLA,
 
Nous sommes un groupe d'activistes résidant à ndjamena et avons décidé de dénoncer ce qui se passe dans notre pays. Comme ton blog est le seul actuellement le porte voix de l'opposition à Déby, nous avons fais le choix de te livrer cette exclusivité et tout ce qui va suivre tous les quinze jours. Nous demandons ta discrétion la plus absolue car il y va de notre vie.
La lutte continue.
****************************************************************************
 
 
 

                          Tchad : Ces cancres qui nous gouvernent.

Depuis l’intronisation du Général Président Sultan Idriss Deby Itno Hemiss, le 04 décembre 1990 et le fameux discours « ni or, ni argent mais la liberté », le Tchad est rentré dans une zone de turbulences et de déclin.

A son arrivée au pouvoir, le Général Président Sultan avait confié à ses proches, qu’il dirigera ce pays jusqu’à sa mort et pire encore qu’il n’a aucune ambition pour le Tchad. Donc, le mot d’ordre est de piller, encore piller et toujours piller. L’objectif primordial est de s’enrichir, enrichir sa famille et le clan et ceux qui joueront les bouffons auront les miettes.

Dans son programme, il n y a aucune vision de développement ni de progrès mais l’anarchie, le désordre, la gabegie, la dépravation des mœurs, la misère, l’impunité, etc.… bref, aucune bonne volonté pour un redressement de ce pays et tout espoir de changement et d’alternance politique a fondu comme neige au soleil. Il s’est fait entourer des béni oui-oui comme Mahamat Saleh Annadif alias « Moshé Dayan » (qui a mis son intelligence ou disons plutôt sa ruse au service du mal), Mahamat Hissein « le complexé », Assaid Gamar Sileck « le dépravé », Adoum Younousmi « l’insatiable », Haroun Kabadi « le taulard », Mahamat Ali Abdallah « l’inculte », et bien beaucoup d’autres.

 Le seul mérite de leur maître à qui ils doivent tout plus qu’à Allah le tout puissant, c’est de nous avoir fait regretter très tôt Habré malgré les horreurs commis par ce dernier dont certains le qualifiaient de «Pol Pot » l’africain. Pour rappel, Pol Pot (une abréviation du nom qui lui fut donnée par les autorités chinoises « Political Potential », Politique Potentielle), était le leader des khmers rouges et le Premier Ministre du Kampuchéa Démocratique (Cambodge actuel) et instaura un régime de terreur de 1975 à 1979. Les politiques de son gouvernement ont provoqué la mort d’environ  1,7 million de personnes.

Une autre confidence que Deby avait faite à son plus proche entourage de l’époque c’est qu’il veut créer une nouvelle race de commerçants et hommes d’affaires car celle qui existait n’est pas du tout à son goût et ne reflète pas sa vision. Pour Deby qui n’est homme à tenir sa parole mais sur ces deux points, il a tenu parole c'est-à-dire qu’il a non seulement réussi à mettre le pays par terre malgré toutes les ressources dont il dispose  mais il a aussi réussi à créer de nouveaux entrepreneurs issus du clan et les tchadiens ont remarqué que tout ce qui peut rapporter de l’argent est aux mains des « Z » et même la vente du charbon, du bois de chauffe, de pastèques est devenue leur monopole. Joignant l’acte à la parole, Deby a favorisé la création de vingt deux (22) entreprises de travaux publics qui sont toutes détenues par des membres du clan ou à la famille même du prince de « Bakaoré ». Ces entreprises ont obtenu des marchés de gré à gré d’un montant de 136 Milliards de FCFA sans pour autant remplir les conditions d’attribution d’un marché.

La seule maternité de la mère et de l’enfant de Gardolé aurait coûté 22 Milliards de FCFA (marché attribué à un certain Bedeye), alors qu’en réalité cela ne dépasse pas Un Milliard.

 La capitale N’djamena est devenue le carrefour de trafics de tout genre (armes, fausse monnaie, drogue et même les marabouts ouest africains trouvent leur compte). Il y a de cela quelques semaines, le Général Président Sultan a débloqué d’énormes moyens financiers allant jusqu’à plus d’un milliard de FCFA pour faire venir des marabouts des quatre coins du monde et ce, avec la complicité du colonel imam Hassan Hissein pour prier pour le fou de Syrte. Les ressources du pétrole servent également à ça (même si nous savons que le retour sur investissement est assuré au cas où le fou de Syrte triomphe, chose quasi impossible), alors que les tchadiens dans leur ensemble ont du mal à joindre les deux bouts et arrivent difficilement à assurer les trois repas quotidiens. A côté de cela, les bouffons du prince nous parlent du quinquennat social à moins que nous n’ayons pas la même définition du mot « social ». Pour la population tchadienne, social en « français Itno » veut tout simplement dire destruction des habitations des paisibles citoyens (sans aucune compensation et au cas où il y a compensation, elle se fera à la tête du client), la faim, les maladies, etc.. Actuellement, à N’djamena, quand vous parlez du social, on vous demande si c’est le social du « Petit Larousse » ou c’est le social en « français Itno ».  Ainsi va le Tchad du Général Président Sultan Idriss Deby Itno Hemiss.

Mahamat Saleh Annadif qui sillonne les capitales européennes pour donner un gage à son maître Déby doit avoir de la compassion pour cette population tchadienne qui suffoque dans cette canicule sans électricité, ni eau alors que chez vous et vos semblables dans vos belles villas vous disposez de groupes électrogènes de 60 à 100 kva et des châteaux d’eau. C’est tout à fait normal que le manque d’énergie ne soit pas vos préoccupations majeures.  Monsieur le super SGP, vous êtes loin des préoccupations et souffrances du peuple. En suivant ses interventions dans le débat lors de la campagne présidentielle, je l’ai trouvé tout simplement pitoyable, terne et incapable de répondre aux moindres aspirations de la population et ne fait que répéter tout au long du débat mon candidat, mon candidat, mon candidat…… au lieu de dire « le candidat de la majorité » que je représente. Tout ça pour montrer à son maître qu’il le défend alors qu’en privé il le dénigre car nous savons pourquoi il a choisi l’exil doré de Bruxelles au moment où il avait senti que le régime Déby allait tomber. Mht Saleh Annadif a le culot et le courage de nous parler du candidat de la renaissance après 20 ans de gabegie, de népotisme, de clanisme, de corruption et de dépravation de mœurs. De quelle renaissance nous parle-t-on ? S’il vous plaît, arrêtez de nous prendre pour des CONS et de nous gaver des slogans creux du genre : an1 de la renaissance, N’Djamena vitrine de l’Afrique, quinquennat social, etc… Bouffez, bouffez et continuer toujours à bouffer car un de vos semblables n’a-t-il pas un jour dit : « la chèvre broute là où elle est attachée ». Donc, continuez toujours à brouter en étant attaché bien sûr jusqu’à ce que mort s’en suive. M.S.AN n’est rien d’autre qu’un sournois et opportuniste pur jus.

Nous allons consacrer un article spécial sur « Moshé Dayan » et tous ces arabes à l’image de M.S. Annadif qui ont fait de ce régime une « Débydôlatrie » et terni l’image de cette communauté  tout en bafouant son honneur et sa dignité.

Nous voulons juste rappeler à Annadif que la démocratie ce ne sont pas seulement les élections même si elles se déroulent dans la plus grande transparence ce qui n’est pas votre cas et qui n’est ni dans vos valeurs ni dans votre culture.

La démocratie, ce sont aussi et surtout l’Etat de droit, l’égalité de droit et de devoirs, l’égalité des citoyens devant la loi et l’égalité de chances.

C’est aussi et surtout la mise en place d’un régime démocratique issu d’élections libres,  transparentes et doté d’institutions républicaines dignes d’un Etat de droit qui est un préalable indispensable pour amorcer un développement durable qui intègre la croissance économique, le progrès social et la protection de l’environnement.

Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés, de toutes les compétences et surtout de l’enthousiasme pour convaincre et rassembler autour des valeurs républicaines que nous défendons avec force ce qui n’est pas votre souci majeur, vous et vos semblables. Cette république que nous aimons tant.

Chacun doit trouver sa place et se sentir à l’aise au sein de notre grande famille qu’est la « Nation Tchadienne », multiethnique et multiconfessionnelle.

 

Nous avons décidé et ce, à partir de cette date de revenir une fois par mois pour informer les tchadiens sur les détournements des deniers publics en donnant la liste de ces « voleurs de la République » avec des noms, des montants et des villas acquises, pour que ces crimes économiques ne restent pas impunis. Nous n épargnerons personne car ne sont pas seulement les « Z » qui sont les rapaces dans ce pays même si nous reconnaissons qu’ils ont la grosse part du gâteau. Un Mht Saleh Annadif n’a rien à envier à un Daoussa ou à un Nouréne.

Pour toutes vos suggestions et observations :

majidi.amrane@yahoo.com