Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 
daoussa
Daoussa Deby traque ses beaux fils – L’épisode de Mahamat Abdoulaye Kari, le beau-fils soudanais qui aurait mis la SNER en faillite, passée, c’est le tour actuellement de Yaya Hassan, un autre beau-fils. Mahamat Abdoulaye Kari a échappé à la prison à vie grâce à l’intervention musclée du Sultan Deby, malgré les chaudes larmes de Daoussa, versées devant un Deby très impressionné. Yaya ne bénéficie pas d’un tel soutien. Sorti de nulle part, envoyé à Paris comme garde enfants des Deby, Yaya Hassan, dit « Yaya Voyou» a forgé son chemin par son audace et son flaire des affaires. C’était lui qui drainait des milliards de CFA vers Deby en servant d’intermédiaire dans des affaires louches, presque mafieuses : Libertis, les chercheurs coréens de l’or de Mayo Kebi, la société CIES, les voitures Hyundai, etc. on ne peut citer les affaires dans lesquelles Yaya a servi d’intermédiaire pour soutirer d’énormes sommes d’argent sans que le trésor public n’ait un rond.
 
            Aujourd’hui Yaya Hassan est en baisse son étoile est entrain de pâlir, il ne rentre plus à la Présidence sans frapper comme avant, son beau-père Daoussa Deby a juré de le mettre à sa place : « un enfant de rue que lui Daoussa a fait   un homme », dixit Daoussa Deby. Le passeport diplomatique est arraché, ainsi que sa Mercédès, remise à l’Ambassade, interdit de séjour en France. Le pauvre est traqué, mis sous pression, appauvri et sur endetté, il rase les murs à Ndjamena, il veut liquider ses maisons de Ndjamena, mais pas des preneurs. Sa femme, la fille de Daoussa Deby l’a quitté mais le divorce n’est pas encore prononcé car les mauvaises langues disent qu’il faut se réveiller très tôt pour pouvoir rembourser ce que Yaya a payé comme dote.
 
            On a compris que Daoussa Deby s’acharne sur Mahamat Abdoulaye Kari parce que ce dernier aurait pillé la SNER, mais pourquoi alors Yaya Hassan ? Apparemment il n’est bon d’être le beau de Daoussa Deby. Jeunes gens réfléchissez à deux fois avant de se pointer devant la porte de Daoussa pour demander la main de sa fille.
 
H. C. Onigué