Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Daoussa, si tu t’occupais des routes au lieu de mal tracer les légendes

Un dinosaure à deux têtes tué à Amjeress !! Il était une fois un grand, très grand serpent vivait  dans une grotte d’une montagne de l’Est de l’ENNEDI. La longueur de ce serpent est égale à celle d’une caravane de dix chameaux. Quand il lève la tête, il peut mesurer une hauteur de deux chameaux l’un monté sur l’autre. Le serpent ne sort que le soir quand les animaux reviennent du pâturage et là il allonge son long cout, le fait descendre verticalement et happe et avale  tout ce que lui tombe sous le nez. Tout le monde a peur de ce serpent, tous les parents avertissent les petits bergers de ne pas  se rapprocher de 500 m de la « Montagne du serpent ». Seuls les téméraires ou les curieux dérogent à cette loi et se font avaler par le serpent.

Un jour, un homme, un certain Teyro constate que sa femme partie à la recherche d’une vache perdue, n’est pas rentrée. Convaincu que c’est le serpent qui l’a avalée, monte sur son cheval, s’arme d’une lance bien aiguisée et va à la rencontre de l’ophidien. Sentant la présence d’un être dans les environs, le serpent sort de son logis et tend sa tête. Du haut de sa monture, Teyro  lance la sagaie qui le blesse mortellement. Dès qu’il a constaté qu’il avait atteint le serpent, il met au galop son cheval et s’éloigne à toute à allure. Le reptile tombe sur toute sa longueur en éjectant du sang de sa bouche, lequel sang aurait atteint le cheval qui meurt sur le coup. Quant au propriétaire, il aurait pu s’échapper à pied. A la chute du serpent, les animaux qui s’abreuvaient au puits d’Amjeress (une cinquantaine de kilomètres) auraient fui. Sa carcasse aurait été encore visible des années plus tard.

Voilà l’histoire racontée depuis la nuit des temps par les vieux du coin.

C’est donc cette histoire que Daoussa Deby Itno, « l’intello » de la famille, tout costume cravate, est parti raconté de la manière la plus sérieuse et solennelle à la TV tchadienne : « l’aïeul de Hitno a tué un dinosaure à deux têtes à Amjeress » .  

Quelques petites remarques :

1 – La scène s’était passée à Denibé (la Montagne du Serpent) à une cinquantaine de kilomètres d’Amjeress. Il faut aussi préciser que cette dernière n’est pas une région. C’est le nom d’un ouadi  où est creusé un puits qui porte le nom d’oued.

2 – Renseignement pris, Teyro (s’il a existé) serait est le 9ème grand père de Hitno, donc le 11ème de Daoussa, c’est pour dire que plus de la moitié des habitants de l’Ennedi sont dans ce cas issus de ce Teyro. Il n’y a donc pas de quoi s’en accaparer pour soi seul. Petite parenthèse : « Teyro » signifie en langue locale «  qui n’est pas né ou qui n’a pas existé »

3 -  Les locaux n’ont jamais parlé d’autres choses que du serpent. La montagne s’appelle « la Montagne du serpent » et Teyro a pris le nom de « Teyro le tueur du serpent ». L’imagination des paysans étant très fertile, s’il s’agissait d’autre chose que le serpent, ça aurait été sûrement colporté de mille façons.

4 - Le dinosaure à deux têtes c’est dans les films de Disney pour les enfants.

5 – Les dinosaures ont disparu de la planète terre depuis 65 millions d’années (voir Wikipédia).

6 – Selon les différentes études paléontologiques, aucune trace, ni passage des dinosaures dans l’Ennedi n’ont été constatés. Même les nombreuses peintures rupestres considérées comme des plus anciennes, ne montrent aucune trace des dinosaures.

Pourquoi alors mon grand frère Daoussa a eu le besoin d’extirper un vieux truc qui est considéré localement  comme un fait tout à fait banal, qui n’est pas du tout vu  comme un grand exploit et qui n’a fait l’objet d’aucun louage, d’aucune chanson, localement ? Mégalomanie ? Besoin de s’adjuger des exploits imaginaires qui n’ont jamais existé ? Besoin de se faire une histoire qui n’a pas existé ? Elucubrations des individus en mal de renommée ou d’exploit ancestraux ? Ou une façon d’attirer des scientifiques  à Amjeress et le meubler ainsi des touristes ? Publicité mal concoctée pour le village?  En tout cas,  mes parents les Hitno semblent avoir perdu tout repère.

Pourtant, pratiquement chaque jour, au Sud du Tchad, dans la région de Mont de Lam, un homme tue un boa. Mais personne n’est venu ronronner à la TV que l’aïeul de son grand père a tué un dinosaure. Il est permis de croire que le serpent de Denibe ne dépassait pas en taille un boa d’aujourd’hui.

Beroua Fils
Berouafils@gmail.com