Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Fédération, Action pour la République

(Far/Parti Fédération)

Coordination Exécutive Fédérale

B.P 4197 N’Djaména

---------------------------------------

Communiqué de presse : Le Coordinateur Exécutif Fédéral, le Député Ngarlejy Yorongar échappe à un assassinat à Kélo.

Le 7 mai 2011, le Député Ngarlejy Yorongar a échappé à une septième tentative d’assassinat au cours d’un meeting tenu à Kélo.

Le 28 avril 2011, nous avons écrit au Premier Ministre pour attirer son attention sur nombre de tentatives d’assassinat dont le Coordinateur exécutif Fédéral, le Député Fédéraliste Ngarlejy Yorongar, serait l’objet au cours des campagnes électorales notamment :

  1. à Bébédjia notamment par le sous-préfet de Bébédjia, M. Jacob Ngarboudjim, le conseiller spécial d’Idriss Déby, M. Madjimbang et par le commandant d’escadron de Doba nommé Miss lors du second tour des présidentielles de 1996 opposant Wadal Abdelkader Kamougué à Idriss Déby,
  2. entre Doba et Moundou par le même commandant d’escadron de Doba nommé Miss lors des partielles de 1997 à son retour de Koumra pour y soutenir les candidats du parti Lingui,
  3. entre Bongor et N’Djaména par des autorités administratives et militaires lors des présidentielles de 2001 à environ 12 km à la sortie de Bongor,
  4. à son domicile, le 2 février 2008 par des obus lancés par des militaires réguliers sur sa maison dans le dessein de le tuer ainsi que les membres de sa famille présents,
  5. à son domicile, le 3 février 2008, lors de son enlèvement et de sa séquestration par l’ANS, police politique,
  6. extrait de son lieu de séquestration dans la nuit du 20 au 21 février 2008 et conduit au cimetière de Ngonmba par ses geôliers qui ont tenté l’assassiner etc.

Voici la teneur de la lettre suscitée adressée au Premier Ministre : «Nous avons l’honneur de vous informer que nous nous déplaçons, à partir de ce jour, dans les circonscriptions du Mayo-Boneye (Bongor) et Tandjilé-Ouest (Kélo) pour y soutenir nos candidats aux législatives partielles. En effet, en 2001, lors du passage à Bongor pour N’Djaména de la délégation conduite par M. Valentin Bidi Néatobeï qui soutient la candidature de M. Ngarlejy Yorongar aux présidentielles a été attaquée par des hommes armés à la sortie de Bongor blessant grièvement plusieurs membres de la délégation dont M. Bidi Valentin Néatobeï lui-même. Cet attentat monté de toute pièce contre la personne du Candidat Yorongar dont M. Valentin Bidi Néatobeï  en est l’innocente victime expiatoire reste encore frais dans notre mémoire. C’est pourquoi, nous vous saurions grés des dispositions que vous voudriez bien prendre pour éviter de tels coups fourrés fomentés par des agents sous l’ordre des responsables zélés…».

En effet, au cours de son dernier meeting de campagne électorale, le 4 mai 2011, la population demande, avec insistance, un deuxième meeting au Député Ngarlejy Yorongar. C’est ce qu’il lui a accordé pour le samedi 7 mai 2011. C’est ainsi qu’un communiqué de presse a été déposé à Radio Bargadjié qui l’a diffusé plusieurs jours durant pour confirmer ledit meeting. Si les autorités estiment qu’il y a risque de trouble à l’ordre pour une raison ou pour une autre, elles doivent nous le notifier.

Ceci dit, l’article 34 de la loi n°019/PR/2009 du 4 août 2009 portant charte des partis politiques autorisent les partis politiques à organiser des manifestations publiques tout en prenant leurs «dispositions nécessaires en vue d’assurer l’ordre public et la sécurité» eux-mêmes. A leur demande, ils peuvent bénéficier «à ce effet du soutien des services d’ordre et de sécurité».

Faut-il rappeler que le 30 avril 2011, la candidate de Far/Parti Fédération, Mme Françoise Djivihein, a écrit à la Maire de Kélo pour l’informer que le Coordinateur Exécutif Fédéral, le Député Ngarlejy Yorongar désire tenir son dernier meeting de campagne le mardi 3 mai 2011 à la tribune de la place de l’indépendance.

Alors que la demande est déposée au bureau du maire le 30 avril 2011, c’est seulement le 04 mai 2011 à 12 heures 35 minutes que nous avons reçu de la Maire de Kélo, la réponse sans date nous autorisant à tenir le meeting, la veille mardi 3 mai 2011 à 10 heures 00. Un monde à l’envers ou piège à con ?

Nous rapprochant d’un conseiller de cette dernière qui nous dit verbalement que nous pouvons tenir notre meeting au Lycée sans aucun problème. C’est ainsi que nous avons tenu ledit meeting comme prévu.

Aussi, y a-t-il lieu ici de préciser que l’alliance Mps-Viva Rndt-Rdp a tenu, le 4 mai 2011, son meeting à 15 heures 30 minutes en nos lieu et place à la tribune de la place de l’indépendance sans aucune autorisation préalable comme les autres partis politiques.

Au cours du meeting du 7 mai 2011, le Député Ngarlejy Yorongar a développé les mêmes thèmes que le 4 mai 2011 devant plusieurs milliers de personnes, exception faite des thèmes spécifiques aux partielles. Il a abordé le thème sur les évènements du 3 février 2008. A peine ce thème terminé, une Toyota bourrée d’hommes armés jusqu’aux dents s’arrête coté Est de la tribune. En descendent, lesdits militaires qui, tous, mettent en joue le Député Ngarlejy Yorongar devant ces milliers de personnes venues l’écouter. Après quoi, leur responsable tente de tirer sur le Député Ngarlejy Yorongar trois fois sans que le percuteur ne marche. Puis, pris de colère, il cogne nerveusement le cross de son fusil par terre pour extraire la balle coincée. Pendant ce temps, les militants forment un bouclier humain autour du Député Ngarlejy Yorongar pour le protéger en le conduisant à sa voiture. D’aucuns se tiennent par les mains des deux côtés de la voiture tandis que d’autres à motos escortent la voiture jusqu’à la sortie vers N’Djaména (à suivre).

 

N’Djaména, le 8 mai 2011

P. Le FAR/PARTI FEDERATION, 

Le Coordinateur Exécutif Fédéral

 Le Député Ngarlejy Yorongar

 

Source: yorongar.com