Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Union de »s Forces de la Résistance

                  UFR

Commission politique

 

COMMMUNIQUE DE PRESSE

N° 001/UFR/CP/P/2010

 

Les Mouvements politico-militaires membres de l’ Union des Forces de la résistance (UFR) portent à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que Timan Erdimi n’est plus le Président de l’Union depuis le 24 novembre 2009. L’acte de sa destitution est intervenu ipso facto après son rejet par l’écrasante majorité des membres de l’UFR. Il convient de rappeler que le Président de l’UFR est l’émanation d’un consensus des Mouvements fondateurs dont il tire sa légitimité. Dès lors que cette unanimité a été brisée ce 24 novembre 2009, Timan a perdu son titre de Président de l’Organisation.

 

Il est principalement reproché à l’ex-Président de l’UFR sa gestion personnalisée de l’Union ainsi que ses méthodes dictatoriales de prise de décisions. Timan a toujours montré par sa façon de diriger que ses objectifs sont diamétralement opposés à ceux de l’UFR. C’est ainsi qu’il a considérablement éloigné la grande organisation du but qu’elle s’est fixé et causé ainsi les plus grands préjudices à la Résistance. En effet, la déstabilisation de l’UFR par son ex-Président a conduit à des échecs et pertes jamais égalés dans l’histoire de la lutte armée au Tchad.

 

Mais le fait le plus inadmissible est que l’ex-Président de l’UFR a fait l’obstruction la plus totale au fonctionnement de l’Union. A titre d’exemple, le Conseil Supérieur de la Résistance (CSR), organe de décision et de contrôle de l’UFR ne s’est jamais réuni depuis sa mise en place. Le sursaut hautement patriotique du 24 novembre 2009 était donc l’expression d’un ras-le-bol face à une situation qui devenait de plus en plus insupportable. Les forces combattantes ont pris leurs responsabilités pour mettre fin à la paralysie qui frappait l’UFR. Il ne pouvait en être autrement face à la volonté affichée et opiniâtre de Timan Erdimi de faire échouer à tout prix la lutte armée.

 

Suite au changement irréversible intervenu à la tête de l’UFR, nous demandons à nos interlocuteurs de cesser de faire comme si Timan peut encore parler au nom de l’organisation. L’UFR, débarrassée de Timan de sa tête, se prépare activement à mettre en place ses nouveaux organes politiques et militaires. Aussi, un Comité d’organisation est-il mis sur pied pour préparer les conditions de la tenue des prochaines assises. Des invitations seront adressées incessamment aux membres de l’UFR ainsi qu’à ses sympathisants et amis de par le monde dont les contributions sont attendues.

 

Nous saisissons l’occasion pour lancer un appel pressant en dicrection de nos Camarades Résistants, où qu’ils se trouvent, à rejoindre la nouvelle base de l’UFR pour parfaire l’unité de la Résistance.

 

Tout en réaffirmant notre attachement à la dynamique unitaire, nous nous tenons prêts pour la réalisation des aspirations profondes et légitimes du peuple tchadien.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

L’UFR vaincra parce que sa cause est juste.

 

 

1 – CDR

2 – CNT

3 - FUC

4 – FSR1

5  - FSR2

6 – MOSANAT

7 – UDC

8 – MDRTt

9 – UFDD

10- UFDR