Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Eric Topona, secrétaire général de l’Union des journalistes tchadiens (UJT), est incarcéré depuis le 6 mai 2013.

Nouveaux développements au Tchad dans la procédure contre le journaliste et le blogueur emprisonnés depuis plusieurs mois pour tentative de déstabilisation et incitation à la haine. Dans un point de presse, le procureur a indiqué hier jeudi 1er août que les inculpations pour « crimes » retenues initialement contre eux sont requalifiées en « simples délits ».

Premier point important de la conférence de presse tenue par Ousman Mamadou Affono, procureur de la République, hier jeudi 1er août : la requalification des infractions pour lesquelles sont poursuivis le journaliste Eric Topona, secrétaire général de l’Union des journalistes tchadiens (UJT) qui est écroué depuis le 6 mai, et le blogueur Jean-Etienne Laokolé, accusé d’avoir écrit des articles diffamatoires publiés sur le blog de Makaïla Nguebla, opposant tchadien.

« Les faits ont été requalifiés, de sorte que Eric Topona et Jean-Etienne Laokolé comparaîtront devant le tribunal, les chefs de "diffamation" et "d’atteinte à l’ordre constitutionnel" n’ayant pas abouti. La différence est que la qualification initiale est de nature criminelle, puisqu’on parle d’atteinte à l’ordre constitutionnel et [du fait de la requalification] ce qui était considéré comme écrit devient un délit », a précisé Ousman Mamadou Affono, procureur de la République.

 

Continuez la lecture sur le site de RFI: http://www.rfi.fr/afrique/20130802-tchad-charges-allegees-mais-procedure-maintenue-contre-eric-topona-laokole