Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Sans titre-copie-4
MAHAMAT AHMAT BACHIR serait-il entré en clandestinité ?

Le Tchad est un pays où les rumeurs règnent en force. Une d’elles finira toujours par se révéler juste. Selon les dernières rumeurs BACHIR aurait eu une altercation avec un Zaghawa, l’ethnie au pouvoir, et que le Ministre l’aurait abattu. Connaissant la vendetta pratiquée par ce groupe ethnique, le Ministre avait préféré disparaître pendant quelques temps pour voir comment la situation allait évoluer ; S’il l’a effectivement descendu peine perdu qu’il se cache. Il n’a qu’à réunir des millions qu’il a thésauriser et venir payer la Diya. Ainsi il aura la vie sauve. Dans une telle circonstance même Déby ne pourra pas le protéger. A moins que Deby le fasse à sa place, c’est-à-dire payer l’amende, ce que les Tchadiens doutent fort. Pourtant Deby a eu à payer des Diya à des voleurs pris en flagrant délit et abattus et dire qu’il crie sur tous les toits du monde qu’il est garant des institutions de la République. Le malheur du Tchad c ’est que Deby se range toujours du côté des siens dans un tel cas. En Droit constitutionnel il devient lui-même un recéleur.

Pourtant BACHIR commence à poser des actes qui sensés mais qui sont malheureusement restés oraux. Or l’administration est écrite. Le Ministère a besoin de confiner toutes ces mesures par écrit sous forme d’arrêté du Premier Ministre ou du Ministre de tutelle lui-même. Elles resteront ainsi pour la pérennité. Limiter à un seul passager avec le chauffeur du taxi ou du bus (car) est une très belle chose pour la vie des passagers car le chauffeur n’est pas coincé en cas de danger et il pourra manœuvrer et sauver la vie des passagers. Il en est de même pour les sièges réservés où ils ne peuvent rester qu’à trois. C’est incontestablement pour le bien-être du passager, car en se serrant de trop près, on peut attraper facilement une maladie transmise par la sueur. Malheureusement au Tchad les mesures administratives de ce genre n’ont pas la vie longue. On constate que le Ministre est entrain de reculer. Son problème actuel provient-il des mesures qu’il a prises ? Car la majorité des bus appartiennent aux Zaghawa les tenants du pouvoir qui ne badinent pas avec l’argent. On dit généralement au Tchad qu’à cause de 50 F CFA un Zaghawa peut vous tuer. Que BACHIR soir courageux et sorte de sa cachette. Les Tchadiens sont témoins.
Narcisse Mogodembaye