Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Abbas Mahamat TOLLI, un islamiste et potentiel successeur de son oncle Deby au Tchad 

 Pic.JPG

Depuis ce dernier temps, le tout puissant ministre des infrastructures et de l’équipement utilise toutes ses cartes de change afin d’être le successeur directe de son oncle le président Deby. Abbas Mahamat TOLLI, ancien Ministre des Finances et actuel Ministre des Infrastructures, de l’ethnie borogatte c'est-à-dire semi gorane et semi zaghawa, fils de la sœur ainée du président Deby et neveu directe d’AbakarTOLLI, l’un des chefs rebelle de l’Est du Tchad qui ont secoué la capitale en février 2008. Le neveu du chef de l’Etat et du chef rebelle est pressenti du public tchadien comme le successeur de son oncle au Tchad. Pour l’aménagement de son futur pouvoir suprême, le neveu ministre choyé décide d’abuser de la confiance de son oncle président. Selon les propres termes d’Abbas, « mon oncle est atteintpar l’âge et rongé par la maladie qu’allons-nous faire… » « Après mon oncle Deby, le destin du Tchad me revient à moi, le seul jeune compètent de la famille et du gouvernement »,dit-il fièrement le jeune islamiste prédicateur.Le tout puissant ministre des infrastructures etgénéral de brigadede l’armée nationale tchadienne, rien d’étonnant au Tchad même un civil comme Abbas peut s’autoproclamer général, puisque c’est son oncle qui officialise. Il a très bien réussi son pari, puisqu’au Tchad il est facile d’être président en étant général de l’armée.

Le neveu super ministre et futur président du Tchad fait son planning de diverses manières : d’abord en convoitant tous les postes sensibles et importants au profit des siens, ses parents, amis et collaborateurs. Il considère comme des pires ennemis tous ceux qui n’adhèrent pas à sa politique machiavélique.Ensuite, le neveu ministre achète clandestinement les consciences au sein de l’armée en général mais surtout dans la garde présidentielle en particulier.Le général ministre instaure la division au sein de certains membres influents de la famille présidentielle, à certains les accusant à tort de fomenter un coup d’Etat sur son oncle président à d’autres plus fragiles et plus dociles à ses yeux les convainc et leur fait des promesses au cas où son projet de coup d’Etat en coulisse aboutirait.

Abbas MahamatTolli le successeur du président Debyétait à la une à N’djamena dans tous les journaux de la capitale, à l’exemple du journal bimensuel Abba Garde dans son N°004 du 31 janvier 2012. Profitant du mécontentement de ses oncles maternels, le général ministre cherche à grimper sur le sommet et sans formalités.Depuis que le pyromane AbbassTolliest pressenti le successeur de son oncle au pouvoir sans partage depuis 22 ans, le torchon brule entre les itnos mais sera leur pompier ou leur sauveur ? A suivre.

Le neveu futur président du Tchad tient beaucoup à son projet maléfique en utilisant tous les moyens possibles : l’achat des consciences au sein de l’armée, division de sa famille maternelle, division des zaghawa entre les kobés et les bideyates,  faire des promotions à ses parents borogattes, avoir le contrôle total des communications téléphoniques en nommantson petit frère HisseineMahamatTolli dite « Hisseine le DDS » comme directeur desécoutes. Notre général ministre est même devenu un fanatique des pouvoirs mystiques, c'est-à-dire un islamiste pure qui a des liens profondsavec la secteBokoHaram du Nigeria qui sème la terreur dans toute la sous-région. Selon certainsmercenaires tchadiens de BokoHaram arrêtés par la police nigériane ont confirmé que l’actuel Ministre des Infrastructures tchadien est parmi leur financier favori de la secte.Abbass est l’ami intime de beaucoup des prédicateurs-prêcheurs pakistanais, afghans, indiens et d’autres nationalités.

La prise en otage de la communication par le petit frère du ministre est devenu un ras-le- bol pour beaucoup des tchadiens. Cependant, mettre tous les abonnés (Airtel, Tigo, Salam, Tawali etc.) sous écoute illégale est non seulement anti démocratique, immoral et illégitime mais aussi une grosse atteinte à la conscience collective du peuple tchadien et aux secrets des pauvres citoyens. C’est également une atteinte à la vie privée des citoyens tchadiens. Au Tchad, aucun citoyen n’est à l’abri des écoutes illégales par le neveu du président (Hisseine le DDS). La direction des écoutes est l’une des directions la plus importante au sein de l’ANS mais son directeur profitant de son poste abuse, arrête et torture des paisibles citoyens. Beaucoup de citoyens ne sont pas au courant qu’ils étaient sous écoutent téléphoniques, le peu des tchadiens reconnus victime d’écoutes illégales sont obligé de se taire, sinon c’est la disparition à jamais avec « Hisseine le DDS ».HisseineTolli a l’habitude de dire par ses propres termes qu’il sera un « Hisseine Habré bis » tant que son oncle est président et son grand frère ministre, d’où son surnom de « Hisseine le DDS ». Le directeur des écoutes téléphoniquesillégales peut arrêter n’importe qui en l’accusant à tort juste en modifiant la voix de la personne et lui coller une faute grave.``Hissein le DDS’’ organise des véritables faux enregistrements dans le but de gagner la confiance de son oncle président, alors que l’oncle est toujours critiqué par ces propres neveux en le traitant d’un vieux affaibli et rongé par les maladies qu’il faut à tout prix prendre sa place. Ce sale travail du neveu est toujours encouragé et félicité par l’oncle naïf et le grand frère ministre. Le neveu ministre et son petit-frère tortionnaire se sont pleinement enrichi avec l’argent de la République dans l’octroi des marchés fictifs par leur oncle président. Aujourd’hui au Tchad, les tchadiens sont pris en otage par les deuxTOLLIet ceux-cicontrôlent parfaitement lestrois (3) axes importants : la communication, les finances etl’armée (la garde présidentielle). Ainsi va le royaume de Deby et les jours du roi président Deby sont comptés. A suivre

 

Mahamat Saleh

 

Analyste Indépendant