Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

debysoubiane.jpgMN, a tendu l’autre joue.

 

 « La politique, c’est le problème de tout le monde, le problème de tout le monde, c’est la politique ». Cette maxime nous guide justement  à  aborder un problème si  crucial  qui  fait couler  tant de salives  au niveau familial qu’a national. Celui   du mouvement  de Ahmad Hassaballah Soubiane (AHS) - pardon - national (MN), rallié   au gouvernement  central, il ya juste un an.   Il y a fort à parier que l’humiliation subie par ce groupe n’est autre qu’une conséquence logique d’une longue histoire entre AHS et Idriss Deby Itno d’un coté,   AHS et Mahamat Saleh Anadif  de l’autre. Et aussi, bien que d’autres facteurs non les moindre y  trouvent leur compte mais en fait l’essentiel est due  plus ou moins au comportement de Soubiane, qui  malgré    emballe au  passage des victimes collatérales d’une autre histoire. (Nous y en revenons plus tard)

Bien que les faits sont têtus mais si nous tenterons de jeter un œil inquisiteur derrière la façade à la recherche du fond du problème plus ou moins salé – on tombera  juxta posément a coté  de ce que  certains frères ont écrit- celui de détournement de la somme de 900 millions. A cet effet, en posant  une opération arithmétique, le rebelle assidu, trouvera que le résultat net  est supérieur à celui-ci trouvé. Loin de la.

Au Tchad, terre de malheur non de malédiction. Rien n’y fatal, rien n’y définitif.      

   Le tout s’accorde enfin à dire que AHS a creusé  avec entêtement le tombeau où   reposera ses éléments. Cela pourrait  s’appeler aussi dans le langage  familier d’ « l’humiliation totale ». Ou comment ce dernier juge la situation dans laquelle sont entraine de mourir à petit feu ces camarades d’arme.   Assez conscient de son passé  et du comportement de son patron via a vis   des récidivistes, pour encaisser des coups sans broncher,  Soubiane se taire et adopte une stratégie « du seul acteur ». Il a posé  un refus catégorique à tout autre cadre du mouvement de  voir IDI-  de peur d’être dévoilé devant ses collaborateurs, sa logique va   plus loin et finira paradoxalement  par  s’isoler totalement et coupera tout contact. Ainsi, telle  est l’intension cachée : vivre tranquillement avec cet argent et revenir en force comme SGP de la présidence.

 Par ailleurs, le constat d’ensemble est sans appel. A l’exception  de Soubiane qui occupe savoureusement  le poste de conseiller,  tous les autres sont au banc de touche. Car beaucoup pensent que  ce groupe paie les erreurs de la période  « bavure » durant laquelle il a fixement isolé les anciens du FAN  (Force Armée National  d’Hissein Habré), qui, aujourd’hui proches collaborateurs et fidèles  de fidèles  du patron du palais rose  (y compris MSA)

Mais  MSA ne blâme ni ne loue soubiane. Il le raconte, il le connait. Soubiane, l e rancunier, l’intransigeant. Ou les deux à la fois. Une opportunité lui s’ouvre afin de l’enterrer politiquement, il en trouve le label de ne recenser ses éléments ni n’intégrer les cadres.  Aujourd’hui, puissant tel qu’il s’impose jusqu’ au déraisonnable en passant  un décret, le 17 mai 2010 interdisant tout nouveau recrutement des nouveaux ralliés  au sein de l’ANT (Armée Nationale Tchadienne).

Alors, tout y passe comme d’habitude. Le  Mn a échoué sur toute la ligne même   si  on   le veut ou pas. Et dès  ce moment, il  se situe dans la queue  du peloton  des mouvements ayant rallie Deby   en terme de mépris. Heureusement, il ya lieu de se réjouir, ce mouvement est composé   en majorité des jeunes formés   dans l’une  des grandes armées   que  compte  le continent.  D’autres ayant acquis des formations dans les domaines des renseignements et investigations a haut débit. Les priver de leur droit de citoyen à cause d’un individu aigri comme soubiane ou par ce qu’ils appartiennent à une telle ethnie n’est qu’une grossièreté parmi tant d’autres.  Donc on ne peut pas  choisir son ethnie et du coup, tout le monde ne peut pas appartenir au BET pour qu’il  soit recru ou intégré  dans ce bled.

Qu’ils se rassurent : ces jeunes sont capables de modifier tout  comportement hostile à leur émergence et peuvent s’accommoder à  des nouvelles situations et sans nul doute rendront  la monnaie au moment opportun. En fait, Soubiane n’a –il entendu Pierre Nkurunziza dire « quand on fait la guerre dans un maquis, il faut choisir le bon moment pour arrêter : ni trop tôt, ni trop tard, juste à l’ instant où la balance penche du bon coté. Sinon on se fait mater par l’adversaire » fin de citation. 

Habib Mohamed

Libre Observateur

Diguel Njari