Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


darfour-tchad.gif

Le 11 Août 2010, le Tchad célèbre le cinquantenaire de son accesion à la souveraineté internationale comme beaucoup d'autres pays africains. En effet, ce fut le 11 Août 1960 que la France accepta après avoir longtemps résisté, octroya à son tour au Tchad son indépendance politique au même titre que plusieurs autres colonies africaines alors sous la botte de la grande puissance la France.


Il y a donc cinquante ans jours pour jours que beaucoup de pays africains ont pris en main les destinées de leurs peuples respectifs aux plans: politique, économique, social, culturel, militaire... etc.


Cinq décennies se sont donc déjà écoulées, que devient le Tchad sur le plan développement économique, social et politique ? Et l'afrique indépendante surtout francophone, aujourd'hui à l'heure du bilan, reste à la fois un vaste champ de misère et la partie du monde où la pauvreté est la plus répandue avec un taux reccord d'analphabétisme parmi les plus élevés de notre planète.

Le Tchad d'hier comme celui d'aujourd'hui demeure pauvre, comme la plupart des autres pays africains en cinquante ans d'auto-détermination et de gestion de pouvoir politique par ses propres fils, n'a pas encore trouvé la potion tout à fait magique pour faire reculer la pauvreté malgré l'exploitation du petrole et la misère galopantes de son peuple.


Franchement, à vrai dire, les avancées notées ici et là par les hommes politiques face aux grands défis de développement qui interpellent les dirigeants africains en général et tchadiens en particulier restent insignifiantes pour qu'on s'y attarde. Au Tchad, en particulier, le peuple reste prisonnier des options politiques hasardeuses et de la lutte de pouvoir entre les clans politiques plus préoccupés par leurs propres intérêts que par toute autre chose, en qui concernant la vie du peuple. Surtout ne nous voilons pas la face; cinquante ans après les indépendances, le Tchad notre chère patrie et l'Afrique francophone ont totalement échoué sur le de développement-économique très loin de certains pays anglophone d'Afrique.


Le développement reste partout en Afrique comme au Tchad un objectif fuyant que les mentalités aussi bien des dirigeants que celles des administrés contribuent à repousser chaque jour les choses.

Le Tchad comme beaucoup d'autres pays africains est donc malade gravement malade de ses propres fils et filles; aujourd'hui la corruption, la concussion, le népotisme, la gabegie et la mauvaise gestion des biens publics n'ont pas encore trouvé d'adversaire et les quelques lueurs d'espoir nées du renouveau démocratique sont apparues très tôt comme un immence îlot d'illusion.
Aujourd'hui, le Tchad est à l'image d'un vieux homme de cinquante ans qui continue de tendre toujours la main à ses vieux parents pour subvenir à ses besions quotidiens fondamentaux pour survivre aux jours les jours.

Le Tchad, son indépendance n'est donc que de facade aux yeux de son peuple.

Je profite pour dire bonne fête de l'indépendance à tous les tchadiens. Et bon debut du RAMADAN, Ramadan karim, koul-am wa antoum be kheir.

Gaya - Ple seid
bitkine2002@yahoo.fr