Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Bonjour Makaila, tu sais vraiment mettre les choses, là où elles doivent l’être. Suite au rejet de Timan à la tete de l’UFR (d’ailleurs nous le savons dés sa nomination que la situation allait pourrir), il est hyper important de lancer un débat pour avoir un avis global sur les internautes et plus précisément les tchadiens qui aiment leur pays afin peut être d’ouvrir les yeux des rebelles souvent attirés par le clanisme et généralement abroutis et illettrés.

 

Suites à la gestion calamiteuse du pays par les différents président qui se sont succédés  et la haine qui s’est créée et entretenue pour se maintenir au pouvoir et aussi l’incivisme caractérisé de certains citoyens, le niveau très bas de l’alphabétisme, la croyance aveugle de certaines compatriotes etc font que le Tchad cherche toujours une voie pour s’en sortir.

 

La haine, l’égoïsme et le manque de confiance des dirigeants et certains politiciens, l’illettrisme de certains chefs de guerre, ajouté à cela la rancune inoubliable pour certains ne font que plonger le pays dans un avenir de plus en plus sombre. Il faut une révolution de l’esprit, une moralisation et un civisme pour que les tchadiens sachent qu’enfin de compte, le pays d’abord, et ensuite moi et ma famille car pour l’instant, c’est le moi et ma famille d’abord.

 

Un pays est sacré, la fierté d’un pays est la fierté de tous les tchadiens. Comment comprendre qu’une minorité est riche alors qu’il n’ya même pas d’infrastructures et une misère pour plus de 80 de la population. Pourquoi les autres aiment leur pays et nous non ? Pendant les autres se battent pour améliorer de plus en plus la vie de leurs citoyens, défendre l’intérêt de leur pays, les tchadiens s’entredéchirent pour des intérêts individuels et égoïstes et clanique.

 

Pourtant le seul meilleur refuge est son pays qu’il faut obstinément le construire.

Oui dans la passé on s’est entretué, et cela est du à des dirigeants plus ou moins analphabètes dont l’unité de bravoure est le nombre de tués ou de guerres, qui ont instauré la haine et la discrimination basée sur des critères ethniques et plus dangereux encore religieux. Le seul point positif selon les analphabètes est que nous avons maintenant de grands guerriers.

 

Franchement, quels sont les avantages d’un guerrier à l’heure actuel ? dans les différents avis de condoléance, lus sur les sites, rédigé quelque fois par Timan Erdimi, il nous parle de la mort d’un guerrier et « il est un héros, qu’il sera un chemin à suivre par les autres », quel massacre pour le Tchad ! On n’ a pas besoin des guerriers et d’ailleurs c’est la plus pire des chemins à suivre.

Que leurs âmes reposent en paix bien qu’ils soient des mauvais exemples.

 

C’est pas ce genre d’héros que le Tchad a besoin. Justement c’est parce que nous avons assez des guerriers analphabètes, illettrés qui ont pour seul gloire que de montrer leur force par les armes pour défendre un individu ou une ethnie qu’une réconciliation globale est de plus en plus impossible. Ils savent qu’ils ne peuvent rien si la paix s’installe donc il faut brouiller toutes les pistes.

 

 Timan sait que si les zagawa perdent le pouvoir, il n’est rien. Nouri sait aussi

que si un gorane n’a pas le pouvoir il n’est rien, Aboud sait aussi que si un ouaddaien n’a pas le pouvoir il n’est pas rien , chaque chef de guerre pense de la même façon. C’est quand même dommage.

 

Mon avis par rapport au débat est que, compte tenu de la haine cultivée et entretenue, des considérations religieuses qui nous divisent de plus en plus, il est très complexe de trouver quelqu’un qui fasse l’unanimité au sein des rebelles et des tchadiens. Il n’est caché à personne qu’un nordiste ne sera pas aimé par les sudistes et un sudiste ne sera pas aimé par les nordistes alors qu’il n’a un seul président et le critère de laïcité de l’état est incontournable pour bien dirigé ce pays. Nous remarquons qu’à chaque fois qu’un nouveau président arrive,

il a toujours un critère de choix religieux alors que telle que le Tchad est configuré, il est presque’ impossible de le dirigé avec ce critère. Il faut quelqu’un de neutre et cette neutralité, dans la rébellion est la perle rare.

 

La solution serait peut être de choisir quelqu’un du centre, intellectuel et ouvert, peu importe sa religion mais neutre. Ni Timan, ni Nouri, ni Aboud, ni etc… n’est la solution. Si de  ces personnes cités est choisi, alors mieux Deby.

 

A bon entendeur salut.

Abdramane seck, N’djaména

Contact :