Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

moub_1296119605.jpgDix blagues sur Moubarak

 

En Tunisie, il a fallu attendre la chute de Ben Ali pour entendre la voix des Tunisiens. Et découvrir les blagues nées dans la contestation du régime. Les Egyptiens, eux, n’ont pas attendu de descendre dans la rue pour rire de leur président, Hosni Moubarak. Slate.fr recense dix de ces blagues que les Egyptiens se murmurent dans les rues du Caire ou de Suez.

Extraits :

Le président Bill Clinton, venu en Egypte rendre visite à Moubarak, est impressionné par la popularité de ce dernier et la facilité avec laquelle il se faisait réélire. “Moubarak, commence-t-il, je serai bientôt candidat à ma propre succession. Est-ce que tu pourrais envoyer tes conseillers à Washington pour m’aider dans la campagne ?” Moubarak n’y voit aucune objection et envoie ses hommes en Amérique pour aider Clinton.
Le jour du dépouillement, une fois toutes les voix comptabilisées, 90 % des bulletins étaient en faveur de Moubarak.

Sur son lit de mort, Moubarak se lamente : “Que vont devenir les Egyptiens sans moi ?” Son conseiller tente de le réconforter : “Ne vous inquiétez pas, monsieur le Président, les Egyptiens sont un peuple solide, qui pourrait même survivre en mangeant des pierres.”
Moubarak, pensif, demande tout à coup à son conseiller d’accorder à son fils Alaa le monopole du commerce des pierres.

Dieu convoque Azraël, l’archange de la mort, et lui dit : “L’heure est venue pour Hosni Moubarak, va le chercher.” Azraël descend donc du paradis et se rend directement au palais présidentiel. Là, alors qu’il s’apprête à entrer, il se fait capturer par les hommes de la sécurité d’Etat. Ils le jettent en prison, le battent, le torturent. Au bout de quelques mois, ils finissent par le libérer.
De retour au paradis, Dieu voit Azraël couvert de bleus et lui demande ce qui s’est passé. “Les hommes de la sécurité d’Etat m’ont battu et torturé, répond Azrael, ils viennent tout juste de me laisser partir.” Dieu blêmit et demande, terrorisé : “Et tu leur as dit que c’est moi qui t’avais envoyé ?”
Azraël apparaît à Moubarak et lui dit qu’il est temps de faire ses adieux au peuple égyptien. Réponse de Moubarak : “Pourquoi, où est-ce qu’ils vont ?”

 

A.P