Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

                        Ahmat Zéîdane bichara

        

              Prix Lorenzo Natali 2006

Que dire de  2010 pour les journalistes africains des médias privés ? Triste bilan. Ne manque-t-il pas des mots pour condamner des tels actes sanguinaires des prédateurs qui s’attaquent à la vie des journalistes ? C’est impensable, voire incroyable.   Que faire donc face à toutes ces atrocités ? Il faut dénoncer et condamner très fort.  Des organisations de défense des journalistes mènent un combat sans relâche pour faire respecter la liberté de la presse.  


 Reporters sans frontières(RSF) exprime justement sa profonde tristesse après l’assassinat d’Abdullahi Omar Gedi, journaliste de Radio Deljir, le 31 août 2010 à Galkayo, capitale de la région semi-autonome du Puntland (Somalie). D’après les défenseurs des droits des journalistes, vers 20 heures, alors que ce jeune journaliste de 25 ans revenait du travail, des dangereux inconnus l’ont attaqué et poignardé à six reprises au torse et aux jambes comme une bête avant de s’enfuir avec son téléphone portable. « Nous condamnons cette agression et la mort de ce jeune journaliste. Pour le moment, aucun mobile n’a été avancé et aucun suspect n’a été arrêté. Nous demandons aux autorités du Puntland de tout mettre en œuvre pour faire la lumière sur cette affaire », déclare l’organisation, puis que la victime est décédée lors de son transfert à l’Hôpital de ce petit territoire africain réputé instable en ce moment. Abdullahi Omar Gedi est le troisième journaliste à perdre la vie en Somalie depuis le début de l'année 2010. Le 24 août dernier à Modagiscio, Barkhat Awale, directeur de Radio Hurma, a été victime d’une balle perdue alors qu'il se trouvait sur le toit de sa radio avec un technicien. Sheik Nur Mohamed Abkey, journaliste à Radio Mogadiscio, a quant à lui été tué par des hommes armés le 4 mai 2010, alors qu’il rejoignait son domicile dans la capitale.  Les responsables du bureau-Afrique des Reporters sans frontières déplorent surtout une dégradation des conditions de travail des journalistes au Puntland depuis que la situation politique s’est dégradée et surtout dangereuse pour l’ensemble des populations. 

Puntland, terrain miné

Tenez juste ces quelques informations nous venant des Reporters Sans Frontières  pour connaître jusqu’à quel niveau l’insécurité est grandissante dans cette partie du territoire somalien. Fin 2009, Mohammed Yasin Isak, correspondant de Voice of America dans la région a rencontré de sérieuses difficultés qui l’ont empêché d’effectuer correctement sa mission d’information. D'abord pris à partie par la police, il a ensuite été blessé par balles lors d'un contrôle à un check-point. Le 14 août dernier, Abdifatah Jama Mire, directeur de Horseed Radio FM, a été condamné à six ans de prison pour avoir diffusé un entretien avec un chef rebelle lié à Al-Qaïda.