Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

assali-djibrine.jpg

       M.Djibrine Assali, ancien Secrétaire Général de l'Union des Syndicats du Tchad (UST) toujours détenu au Soudan

 

Il s’agit de M.Djibrine Assali, ancien Secrétaire Général de l’Union des Syndicats du Tchad (UST) et leader syndical tchadien.

En exil au Soudan depuis 2008, M.Djibrine Assali, a été arrêté au mois de septembre par les services des renseignements soudanais.

Jour pour jour, cela fera bientôt  six (6) mois que M.Assali croupi dans un lieu de détention inconnue des membres de sa famille au Tchad et à l’étranger et des amis  n’ont plus de ses nouvelles.

Par un communiqué de presse daté du 10 septembre 2010, la Rencontre Africaine  pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), basée à dakar, avait mis en garde le Gouvernement soudanais sur les risques d’extradition vers le Tchad de M.Assali.

Un comité de soutien international,  composé des responsables syndicaux sénégalais et africains, a été  crée pour faire la lumière sur son arrestation et demander aux autorités soudanaises de le libérer sans délai.

A l’issue d’un point de presse tenu à Dakar, le Comité a saisi par écrit  l’Ambassadeur  du Soudan au Sénégal sur l’arrestation illégale de M.Assali à Khartoum.

Dans son plan d’actions, le Comité envisage d’intensifier son combat pour exiger des autorités soudanaises la libération de l’ancien secrétaire général de l’UST et son transfert vers le Sénégal ou tout autre pays qui éventuellement serait disposé de l’accueillir pour des raisons humanitaires.

Au regard du silence total qui entoure l’affaire Assali au Soudan, le Comité serait de nouveau, obligé de relancer son combat pour cette fois-ci, interpeller le Gouvernement soudanais via les tribunaux internationaux.

 

Le régime de Khartoum  est coutumier d’enlèvements, des séquestrations et des détentions arbitraires similaires au régime de Ndjaména dans leur approche liberticide à l’encontre de leurs propres concitoyens et des étrangers qui y vivent.

 

L’arrestation de M.Assali s’inscrit, à notre avis dans cette logique légendaire reconnue aux autorités soudanaises qui ont arrêté, expulsé ou déporté  de nombreux opposants tchadiens vers leur pays d’origine ou d’autres horizons.

 

La lune de miel qui  continue égayer Idriss Deby et Oumar Hassane El-béchir, ne peut en aucun cas être un obstacle à  notre détermination de revendiquer du Soudan, la libération immédiate de M.Djibrine Assali et nous tenons une fois de plus  pour responsables le Gouvernement soudanais et tchadien de ce qui arriverait au leader syndical tchadien.

 

D’ores et déjà, nous informons l’opinion publique nationale et internationale que la mobilisation pour la libération de M.Djibrine Assali, est relancée.

Nous allons remobiliser les organisations syndicales au niveau continental et international pour vilipender les autorités de Khartoum et les obliger à nous donner des réponses claires et précises sur le sort de M.Assali chez elles.

 

Libérer M.Assali et tous les détenus politiques tchadiens au Soudan  sans délai !

 

Makaila Nguebla