Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

abaaa.jpg

 

BARACK OH- BᾹ-MA : Le Diable ‘’Maquis’’ est un éternel ‘’Sall’’ Traitre

 

« On ne peut pas refuser à Karim Wade qui est un sénégalais comme n’importe lequel des sénégalais, ce n’est pas parce qu’il est de teint clair qu’il n’est pas sénégalais. C’est Karim Meissa Wade, il s’appelle, fils de son père. Pourquoi il n’aurait pas droit à assumer une fonction publique au Sénégal» dixit MACKY SALL.

 

«L’oubli du passé est mortel pour l’avenir » dixit Joseph Ki Zerbo.

 

«Dans un passé très récent, le président Senghor avait son neveu dans le gouvernement, ça n’a pas choqué. Adrien Senghor était son fils, il a fait un travail, il n’y a pas eu de problème. Le président Diouf avait son propre jeune frère dans le gouvernement. Nous n’avons jamais remis en cause ce principe, ce n’est pas parce qu’on est jeune frère du président de la République ou on est fils d’un président qu’on ne peut pas travailler dans son entourage. C’est un faux problème. Ce sont des attaques faciles. J’ai vécu difficilement ces attaques contre la personne de Abdoulaye Wade, je ne parle pas d’attaques contre le Président ou l’homme politique Abdoulaye Wade. Mais quand on attaque en disant : le père, la femme, le fils, la fille, ce n’est plus de la politique. Ce n’est pas normal. Nous avons tous une famille à préserver » dixit MACKY SALL.

 

‘’Maquis Sale’’ ou le parcourt d’un félon

 

 

Hormis la dynastie FAYE-SALL-GASSAMA, en réalité ‘’Maquis Sale’’ considère tous ceux qui gravitent autour de son pouvoir comme ses serviteurs et comme tous serviteurs, ils sont donc interchangeables.

 

Souvent les gens se font avoir à cause de leur cupidité. Portés par l’appât du gain et aveuglés par les petites miettes qu’il leur donne, ils adhèrent à sa loge maçonnique diabolique, lui vendent leur âme et tombent sous une emprise mentale totale. Le vieux Amath DANSOKHO ne nous démentira pas.

 

C’est sans doute ce qui explique qu’aujourd’hui ‘’Maquis Sale’’ a pris l’ascendant sur la plupart des personnes dans le pays. ‘’Maquis Sale’’ a toujours surpris ses victimes. A cause de l’argent tout le monde baisse la culotte et tombe facilement dans son panneau (Latif COULYBALY, ALIOUNE TINE) pourtant, à observer de plus près, on peut se rendre compte que ‘’Maquis Sale’’ est très prévisible. Son mode opératoire n’a jamais vraiment varié car reposant sur la trahison.

 

CHASSEZ LE NATUREL IL REVIENT TOUJOURS AU GALOP. EN REALITE, ‘’Maquis Sale’’ NE TRAHIT PAS. C’EST PLUTÔT SA NATURE. IL EST COMME CELA. LA TRAHISON C’EST PLUS FORT QUE LUI. ELLE COULE DANS SES VEINES. JE NE DIS PAS QU’IL L’AIT ALLAITE…

 

En vérité ‘’Maquis Sale’’ agit exactement comme le diable !

 

Comme le diable, il tue par la séduction. ‘’Maquis Sale’’ est en effet un gros manipulateur séducteur très insidieux qui offre l’image de quelqu’un d’aimable au sens plein du terme lorsqu’il désire quelque chose. Mais une fois qu’il a l’amour des personnes qu’il a séduites et qu’il a obtenu tout ce qu’il veut, il n’hésite pas à leur porter le coup fatal.

 

Et lorsqu’il se sent en position de force, il devient intraitable et ne laisse aucune place à la négociation pour sucer le sang de ses proies, demandez à Idrissa SECK et à Karim WADE, ils vous répondront. Comme l’affirme le rappeur pacotille il est un féticheur surement son ami Ousmane Masseck NDIAYE ne nous démentirait pas s’il était toujours en vie !

 

C’est cela la méthode ‘’Maquis Sale’’. Donc, avec lui, il faut toujours assurer ses arrières et il ne faut jamais lui faire totalement confiance. N’attendez donc pas qu’il vous frappe, il faut anticiper ses réactions.

 

Si vous continuez à faire confiance à ce traitre qui s’accroche à son fauteuil, vous allez tous mourir et tomber comme des mouches les uns après les autres.

 

Comme l’affirmait A. Diouf son parcours est parsemé d’actes perfides et de reniements. ‘’Maquis Sale’’ a grenouillé tout le long de sa carrière politique pour arriver au sommet, brûlant au passage ces idoles et tournant le dos, sans remords, à tous ceux qui lui ont mis le pied à l’étrier. Landing Savané, Idrissa Seck, Karim Wade, Me Abdoulaye Wade et les leaders de l’opposition (de la coalition Bennoo Siggil Senegaal au M23) l’ont tous expérimenté à leurs dépens.

 

En réalité ‘’Maquis Sale’’ est un adepte de la courte échelle. Il a débuté sa carrière politique à And Jëf. Mais très vite, il quitte, sans préavis, cette formation d’obédience communiste dirigée à l’époque par Landing Savané pour déposer ses balluchons chez le libéral Abdoulaye Wade. Ce grand écart idéologique renseignait déjà que ‘’Maquis Sale’’ n’était pas entré en politique comme on entre en religion. La politique n’était autre chose pour lui qu’un ascenseur social qui devait lui permettre de réussir dans la vie et de sortir de la misère.

 

CHASSEZ LE NATUREL IL REVIENT TOUJOURS AU GALOP. EN REALITE, ‘’Maquis Sale’’ NE TRAHIT PAS. C’EST PLUTÔT SA NATURE. IL EST COMME CELA. LA TRAHISON C’EST PLUS FORT QUE LUI. ELLE COULE DANS SES VEINES. JE NE DIS PAS QU’IL L’AIT ALLAITE…

 

D’ailleurs n’eût été la politique, il serait peut-être encore un responsable d’une petite direction à la société nationale de pétrole, Pétrosen. Il y occupait, jusqu’à l’avènement de l’Alternance, le poste de chef de la division Banque de données ou d’après ses dires il gagnait 650.000 FCFA avant l’avènement de la première alternance en 1999.

 

De toute sa vie politique, ‘’Maquis Sale’’ n’a été qu’un outil utilisé par d’autres pour leurs besoins !

 

D’abord c’est Farba Senghor qui l’introduit chez Wade après plusieurs mois de supplices. Peut-être que Farba voulait s’en servir. Mais l’histoire ne dit pas qu’il l’ait fait. C’est Idrissa Seck, très fin, qui découvre tout ce qu’il peut tirer d’un homme aussi maniable. Idy, donc, le couve, le propulse à la tête des cadres libéraux, puis à l’Intérieur. Idy outillait son homme pour le coup d’état rampant.

 

En effet, ‘’Maquis Sale’’ sera en 2000, bombardé à la tête de cette société par le Président Abdoulaye Wade, avec l’onction de son directeur de cabinet de l’époque, Idrissa Seck. Dans la foulée, il est nommé conseiller spécial du président de la République, chargé de l’Energie et des Mines. Idrissa Seck, qui travaillait au renouvellement de l’establishment politique au sein du Pds, voyait en lui un cheval de Troie. Il le propulse alors au sommet du Cercle Initiatives et Stratégies (Cis), un cénacle de cadres libéraux sorti de l’imagination du directeur de cabinet du Président Wade de l’époque.

 

Et au lendemain des élections législatives anticipées de 2002, il effectue son entrée dans le gouvernement au poste de ministre des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique en remplacement du Pr Abdoulaye Bathily qui a migré à l’Assemblée nationale. L’année suivante, il passe ministre d’Etat avec le portefeuille des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique dans le gouvernement de Mame Madior Boye.

 

Mais ‘’Maquis Sale’’ était trop ambitieux pour s’en arrêter là. Il visait désormais le ministère de l’Intérieur. Pour matérialiser son dessein, il passe par un proche collaborateur d’Idrissa Seck qui était, entre temps, devenu Premier ministre. Il le persuade qu’il fallait à ce dernier, pour accéder plus facilement au fauteuil présidentiel, avoir son homme au ministère de l’Intérieur. L’émissaire s’en ouvre à Idrissa Seck qui, pour l’une des rares fois, adhère à une idée presque instinctivement, aveuglé par son désir obsessionnel d’être le 4e président de la République du Sénégal.

 

Il en fait la proposition au chef de l’Etat qui donne, également, aussitôt son onction sans en connaître les dessous. C’est ainsi que ‘’Maquis Sale’’ accède au très stratégique ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et porte en même temps la parole du gouvernement dirigé par Idrissa Seck.

 

Il commence alors à tisser sa toile en tronquant les bulletins de renseignements pour écarter certains caciques du pouvoir susceptibles de le gêner.

 

CHASSEZ LE NATUREL IL REVIENT TOUJOURS AU GALOP. EN REALITE, ‘’Maquis Sale’’ NE TRAHIT PAS. C’EST PLUTÔT SA NATURE. IL EST COMME CELA. LA TRAHISON C’EST PLUS FORT QUE LUI. ELLE COULE DANS SES VEINES. JE NE DIS PAS QU’IL L’AIT ALLAITE…

 

Et sa première victime fut… Idrissa Seck !

 

Il réussit à faire annuler la fête nationale de l’indépendance qui était prévue à Thiès, en 2004, en avançant l’argument spécieux de menaces sur la sécurité du Président Wade. Malgré toutes les dispositions prises par l’Etat, ‘’Maquis Sale’’ soutient mordicus qu’il serait risqué pour le chef de l’Etat de se rendre à Thiès. Finalement, il sera suivi dans ce sens. Il prive ainsi Idrissa Seck de « sa » fête de l’indépendance qui lui aurait donné l’occasion de plastronner comme un chef d’Etat dans son fief.

 

C’est le constat de cette trahison qui fait rappeler à Idy que l’outil était son himeur de thé.

 

CHASSEZ LE NATUREL IL REVIENT TOUJOURS AU GALOP. EN REALITE, ‘’Maquis Sale’’ NE TRAHIT PAS. C’EST PLUTÔT SA NATURE. IL EST COMME CELA. LA TRAHISON C’EST PLUS FORT QUE LUI. ELLE COULE DANS SES VEINES. JE NE DIS PAS QU’IL L’AIT ALLAITE…

 

Comble de perfidie, ‘’Maquis Sale’’ convoque ainsi, le corps diplomatique accrédité à Dakar dans un hôtel, pour mettre en accusation son prédécesseur à la Primature Idrissa SECK, en violation flagrante de la présomption d’innocence.

 

De la bouche de ‘’Maquis Sale’’, on apprend que «plus de 46 milliards ont été dépensés pour 87 ouvrages ou chantiers exécutés par 37 entreprises signataires de 44 contrats, tous de gré à gré, approuvés, notifiés et enregistrés». Evoquant le concept de «grappes de convergence ‘’Maquis Sale’’, dit qu’il a été dévoyé pour «servir de prétexte à un détournement autoritaire et illégal des crédits initialement autorisés par l’Assemblée nationale dans le Bci 2004, pour financer des programmes d’investissement destinés à d’autres régions».

 

Le fameux « Allah n’aime pas les traitres et moi non plus » que Idrissa SECK avait délivré du fond de sa cellule de reubeus à l’encontre de ‘’Maquis Sale’’ témoigne de la nature complexe des relations entre ses deux « frères ennemis ».

 

Mais ce n’est pas le seul coup bas qu’Idrissa Seck a reçu de la part de ‘’Maquis Sale’’. Quand il a commencé à avoir des déboires avec le Président Wade, ce dernier le lâche pour se mettre à la disposition de Karim Wade, s’engouffrant ainsi dans la brèche ouverte par les relations heurtées entre le fils du président de la République et son Premier ministre.

 

Pour contrer IDY Macky sall disait: «Je laisse la responsabilité à Idrissa Seck qui a dit que l’époque Wade est révolue d’assumer ses propos. Je pense que quelqu’un qui a servi autant le président de la République en étant son numéro 2, son chef du gouvernement, son directeur de cabinet a une part entière dans le bilan qui a été fait, je lui laisse l’entière responsabilité de ses propos.»

 

CHASSEZ LE NATUREL IL REVIENT TOUJOURS AU GALOP. EN REALITE, ‘’Maquis Sale’’ NE TRAHIT PAS. C’EST PLUTÔT SA NATURE. IL EST COMME CELA. LA TRAHISON C’EST PLUS FORT QUE LUI. ELLE COULE DANS SES VEINES. JE NE DIS PAS QU’IL L’AIT ALLAITE…

 

Pour appâter Karim WADE, ‘’Maquis Sale’’ était devenu son avocat et défenseur. Selon Macky SALL « On ne peut pas refuser à Karim Wade qui est un sénégalais comme n’importe lequel des sénégalais, ce n’est pas parce qu’il est de teint clair qu’il n’est pas sénégalais. C’est Karim Meissa Wade, il s’appelle, fils de son père. Pourquoi il n’aurait pas droit à assumer une fonction publique au Sénégal»

 

Karim Wade, convaincu de sa loyauté, l’appuie auprès du Président Wade qui le nomme à la tête du gouvernement après le limogeage d’Idrissa Seck suite au dossier des « Chantiers de Thiès ».

 

Wade utilise donc l’outil contre son premier utilisateur !

 

Après avoir écarté Idrissa SECK, ‘’Maquis Sale’’ gagne la confiance de WADE.

 

S’adressant au président Abdoulaye Wade, il déclarait en 2007 : « Vous êtes pour le Sénégal et l’Afrique, ce que Napoléon fut pour la France. À chaque fois que l’on eut besoin d’un homme et d’un seul, tous les esprits se sont tournés vers vous, Maître … Comme Roosevelt qui, en 1919, tira l’Amérique de la grande récession par la politique des grands travaux, vous avez mis le Sénégal sur orbite pour en faire un pays émergent, grâce à vos vastes chantiers qui ont fini de redonner aux éléphants leurs couleurs naturelles ».

 

Premier ministre à la place de son bienfaiteur, ‘’Maquis Sale’’ se retourne maintenant contre Karim Wade. Leur premier malentendu naîtra de la gestion du budget de la campagne électorale de la coalition « Sopi » lors de la présidentielle de 2007. Nommé directeur de campagne du candidat Wade, ‘’Maquis Sale’’ voulait aussi avoir l’argent sous sa gestion discrétionnaire. Karim Wade s’y opposera catégoriquement. Mais cet épisode avait fini de révéler au Président Wade le vrai visage de ‘’Maquis Sale’’.

 

Surtout que ce dernier avait fait de la victoire du candidat de la coalition « Sopi » une affaire personnelle. Malgré tout, le Secrétaire général national du Pds lui confie la direction de la campagne de sa coalition pour les législatives suivantes. Sans trop d’enthousiasme. Il fera, en guise d’appui, juste deux sorties dont l’une à Cambérène. Dépité par le nombrilisme de ‘’Maquis Sale’’, le Président Wade le fait muter à l’Assemblée nationale après les élections. Un transfert qu’il digère mal et dont il impute la responsabilité à Karim Wade.

 

D’ailleurs, il tentera de prendre sa revanche sur lui en le faisant convoquer devant les députés dans le cadre de sa gestion de l’Anoci. Se croyant à l’abri au perchoir, il multiplie les actes déloyaux envers le chef de l’Etat qui, s’appuyant sur sa majorité parlementaire, fait voter une loi ramenant de 5 à un an le mandat du Président de l’Assemblée nationale. ‘’Maquis Sale’’, qui avait déjà bouclé une année, est débarqué proprement. Il démissionne du Pds et de la mairie de Fatick et entre en rébellion ouverte contre son ancien mentor.

 

CHASSEZ LE NATUREL IL REVIENT TOUJOURS AU GALOP. EN REALITE, ‘’Maquis Sale’’ NE TRAHIT PAS. C’EST PLUTÔT SA NATURE. IL EST COMME CELA. LA TRAHISON C’EST PLUS FORT QUE LUI. ELLE COULE DANS SES VEINES. JE NE DIS PAS QU’IL L’AIT ALLAITE…

 

Devenu opposant, ‘’Maquis Sale’’ s’offre une catharsis pour tenter d’effacer ses péchés mignons commis dans la conduite des affaires de l’Etat. Les leaders de l’opposition qui ne cherchaient qu’à agrandir leurs rangs l’accueillent alors à bras ouverts. A leur grand dam. En 2009, il s’appuie sur la coalition « Bennoo Siggil Senegaal » pour reconquérir la mairie de Fatick, non sans montrer une boulimie indécente dans le partage des collectivités locales remportées par l’opposition.

 

Qui plus est, lorsqu’il s’est agi de choisir un candidat unique de l’opposition, ‘’Maquis Sale’’ a été le premier à se désolidariser, cassant ainsi la dynamique unitaire de « Bennoo Siggil Senegaal ». C’est lui également qui a trahi le Pacte du 2 février dans lequel tous les candidats à la présidentielle, membres du M23, s’engageaient à battre campagne en commun contre la candidature de Me Wade. ‘’Maquis Sale’’ trahit de nouveau Idrissa SECK, Cheikh Abiboulaye DIEYE et Ibrahima FALL.

 

CHASSEZ LE NATUREL IL REVIENT TOUJOURS AU GALOP. EN REALITE, ‘’Maquis Sale’’ NE TRAHIT PAS. C’EST PLUTÔT SA NATURE. IL EST COMME CELA. LA TRAHISON C’EST PLUS FORT QUE LUI. ELLE COULE DANS SES VEINES. JE NE DIS PAS QU’IL L’AIT ALLAITE…

 

Les français aussi ne sont pas des idiots : Ils ont lu le CV de l’outil !

 

Aptitude: servir ceux qui savent s’en servir. Expériences: employé de Idy contre Wade, employé de Wade contre Idy. Les français ont compris que c’est l’homme qui leur faut. Premier débauchage grâce au fromage de la légion d’honneur. Le reste vous l’avez compris. Alors, expérience en cours: employé de la France.

 

Comment expliquer la complaisance, si non, la connivence de la France?

 

Qu’on ne s’y trompe pas. La diplomatie française, façonnée et conçue par le général de Gaulle a pour corollaire le néo-colonialisme. Là où les anglo-saxons ont accordé une indépendance de jure, c’est-à-dire de droit, la France a opté pour une indépendance du drapeau, mêlant accords secrets, affairisme, et soutien sans faille aux dictateurs, fossoyeurs de la démocratie.

 

Ainsi depuis l’avènement de ce ‘’Dia-bleu’’ à la magistrature suprême, ces impérialistes imposent hypocritement et malicieusement aux Sénégalais le néocolonialisme. Pour passer inaperçu et préserver leur image, ils utilisent à la tête des états africains plus particulièrement du Sénégal, des leaders politiques malléables, sans aucune assise populaire et bien souvent des renégats, avides d’enrichissement rapide et facile, corrompus et donc embrigadés dans les chaînes de chantage des pays impérialistes.

 

Et l’homme le plus riche du continent Africain Aliko DANGONTE de confirmer que le Sénégal roule désormais pour les Français. Car son usine de ciment est bloquée au profit de la Sococim, une firme détenue majoritairement par le groupe français Vicat. Il accuse le gouvernement de ‘’Maquis Sale’’ d’avoir subi les pressions de Nicolas Sarkozy d’abord et de François Hollande ensuite, pour bloquer son projet de cimenterie.

 

Plus grave encore selon un responsable du groupe Bolloré, ce dernier compte sur le terminal roulier pour « reprendre pied » au Port de Dakar.

 

Mais heureusement que les sénégalais ont compris maintenant. Les mensonges des Bolloré ne peuvent plus prospérer. Bolloré ne mise que sur une chose et une seule, après avoir soutenu ceux qui sont au pouvoir, aujourd’hui et avoir combattu à tous prix le pouvoir sortant. Tout le reste n’est que mensonge et travail médiatique. Mais sur la planète terre, il n’existe pas un coin où Bolloré pourrait soumissionner à égalité avec DP World et gagner. Ça, Bolloré le sait pertinemment. D’où l’obligation de passer par des voies non orthodoxes dans des pays aux dirigeants maniables comme le Sénégal.

 

Regardez bien et vous comprendrez assez aisément que ‘’Maquis Sale’’ nourrit une hostilité à l’égard de nombre d’entre nous. Son objectif est de nous exterminer aussi longtemps qu’il sera sur cette terre.

 

Même ceux d’entre nous qui ont été nommés au grade de général ou promus à des hautes fonctions civiles ou militaires, et qui croient naïvement bénéficier de sa totale confiance, doivent comprendre qu’en vérité ‘’Maquis Sale’’ n’a aucun respect ni aucune considération pour eux non plus, pas plus qu’il n’a eu de respect et de la considération pour tous ceux qui, souvent très zélés, ont commis des actes odieux pour lui témoigner de leur fidélité. Maitre Alioune Badara CISSE en est l’exemple parfait.

 

Souleymane Jules DIOP dit à ‘’Maquis Sale’’ et à ses sbires que leurs principaux problèmes résident sur leurs incapacités à élever les débats et à affronter les idées divergentes. Ils réagissent soit par l’injure, soit par la force comme des animaux. Peuvent-ils détruire intellectuellement l’argumentation de l’autre? Cela serait déjà une prouesse qu’il sache écrire étant donné de leur capacité de raisonnement !

 

Aujourd’hui quand j’entends certains « leaders » comme le vieux Ministre d’Etat, Amath DANSOKHO, ou le perfide journaliste Souleymane Jules DIOP l’encenser dans le but de conserver leur privilège, je n’ai qu’un seul conseil à leur prodiguer : pour penser au triste et cruel sort qu’ont toujours subi toutes les personnes qui lui ont fait aveuglement confiance, et la liste est très longue, en commençant par son propre mentor, le Président Wade Abdoulaye, et dites-vous bien que ça n’arrive pas qu’aux autres…

 

CHASSEZ LE NATUREL IL REVIENT TOUJOURS AU GALOP. EN REALITE, ‘’Maquis Sale’’ NE TRAHIT PAS. C’EST PLUTÔT SA NATURE. IL EST COMME CELA. LA TRAHISON C’EST PLUS FORT QUE LUI. ELLE COULE DANS SES VEINES. JE NE DIS PAS QU’IL L’AIT ALLAITE…

 

Un adage bien connu dit que le ‘’SALE’’ chien ne change pas sa manière s’assoir. Ainsi, la vraie nature du ‘’SALE’’ président c’est la trahison. Dire que je viens de comprendre l’importance du lait maternel !

 

 BARACK OH- BᾹ-MA, dire et se dédire n’ont jamais été une préoccupation chez le plus grand ‘’SALE’’ traitre de ce pays.

 

BARACK OH- BᾹ-MA, les Sénégalais constatent tristement que ‘’Maquis Sale’’ ne s’en tient encore qu’à ses objectifs personnels qu’une cohorte de responsables applaudit, l’enfonçant, chaque jour davantage, vers le précipice mortel.

 

BARACK OH- BᾹ-MA, s’il y a un cleptomane au Sénégal, c’est ‘’Maquis Sale’’ lui qui a fait couler la ’’TSAR’’ lorsqu’il était ministre de l’énergie. Sans oublier son passage à la ‘’PAIE-TROP-SAINE’’ ou il était devenu un AS de la surfacturation. Il a engloutit plusieurs milliards par le biais de la surfacturation aussi bien au niveau de la ‘’TSAR’’ que de la ‘’PAIE-TROP-SAINE’’. ‘’Maquis Sale’’ sait bien de quoi je parle…

 

BARACK OH- BᾹ-MA, ‘’Maquis Sale’’ est un dictateur enfin de règne. Il est désormais atteint d’une cécité intellectuelle et morale ; car, il n’y a que sa vérité qui compte. Les bouffons ou autres vautours, comme le journaliste ‘’JUS-LE-DIO-PEUT’’ qui rodent autours de son régime, font croire à ce ‘SALE’’ diable qu’il a tout le temps raison ; même si en réalité ‘’Maquis Sale’’ incarne le mal absolu, sans le savoir.

 

BARACK OH- BᾹ-MA, au Sénégal, la seule certitude est que le présent est difficile, trop dur pour tous ces Sénégalais spoliés, emprisonnés, dépouillés, exilés, sans travail et le futur des Sénégalais se réduit à une belle affiche de propagande pour un avenir de plus en plus lointain, de plus en plus inaccessible avec ces apprentis politiciens, nazillons dont la morale ne pourrait même pas s’enseigner à l’école, tellement elle est loin de toute moralité.

 

BARACK OH- BᾹ-MA, au Sénégal, grâce à la baguette magique à chaque retour de voyage, ‘’Maquis Sale’’ la comble des cadeaux rapportés : promesses, paroles, assurances, certitudes… autant de mots se conjuguant avec des verbes au futur.

 

BARACK OH- BᾹ-MA, au Sénégal, c’est le ventilateur de la misère qui tourne et ce depuis plus de plus d’un an avec l’arrivée de ce ‘’Sale’’ traitre à la magistrature ‘’su-prêt-même’’.

 

N.B : Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence.

 

« Si j’avance, suivez-moi; Si je recule, tuez-moi; Si je meurs, Vengez moi. »

 

Eternel Wadiste

 

Moise RAMPINO