Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

images.jpegLa reprise par notre blog de l’article publié dans la page Confidentielle N°2676 du 22 au 28 avril 2012, de l’hebdomadaire  Jeune Afrique qui titre que : Deby n’est pas pressé de s’engager au Nord –Mali, semble retenir l’attention du dirigeant tchadien.

En effet, une semaine après la publication dudit article, Idriss Deby a rompu le silence pour apporter un démenti sur les ondes de Radio France Internationale à Jeune Afrique. Il déclare n’avoir pas été approché par les Chefs d’Etat d’Afrique pour intervenir au Nord-Mali.

Pour rappel, Jeune Afrique avait révélé  que  plusieurs chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, regardent du côté de Ndjaména où  les talents militaires connus du Général Deby peuvent être exploités dans le cadre de la reconquête du Nord-Mali,s ous contrôlé total du Mouvement National de Libération de l’Azaouad (MNLA).

Nous estimons donc que la sortie médiatique du Chef de l’Etat tchadien, est motivée par le fait que la France est  le principal soutien des rebelles maliens et en même temps, son partenaire historique.

Idriss Deby ayant les mains et pieds liés par la France, ne peut agir en toute indépendance contre elle au risque de perdre lui-même son pouvoir au Tchad.

 

Deuxième raison : l’Algérie et la Mauritanie sont également des pays qui sponsorisent le MNLD dans la quête de son autonomie, le régime tchadien craint pour sa part une déstabilisation à domicile, s’il s’engage militairement au Nord-Mali où la dégradation de la situation a atteint Bamako.

Profitant de la tribune de RFI, Idriss Deby a jeté une flèche à l’endroit de la communauté internationale qu’il accuse de n’avoir pas suivi ses conseils dans la partition du Sud-Soudan. « Car  à son temps, personne ne voulait m’écouter »-a-t-il dit.


En un mois, Idriss Deby a fait deux déclarations fracassantes qui mettent en mal la CEMAC et la CEDEAO qui sont ses partenaires au niveau continental.


Les déclarations en l’emporte piéces du Chef de l'Etat tchadien, vont lui coûter tôt ou tard.

 

La rédaction du blog de makaila