Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

20070802kadhafinside

Après quelques jours du déclenchement de la crise libyenne, les opposants du Guide n'ont pas cessé de montrer du doigt l'implication du Tchad aux cotés du dictateur. Cette situation a amènè moult déclarations de la part du chef de la diplomatie tchadienne. Au fur des événements cette allégation de la rébellion semble se confirmée par tant d'événements au sein de l'armée itnoenne. Il semblerait que quelques officiers généraux dont Alifa Weddeye, blessaient au cours des combats sont évacués vers l'Egypte. A cela j'ajoute l'envoi de plusieurs 4x4 bourrés de munitions vers la Libye par le Tibesti dont le prince Goukouni se trouve comme point focal dans son dessert natal.

Une chose est claire, Deby est aujourd'hui le seul allié sûr de Ghadafi. D'autre part, le Dr Khalil Ibrahim l'oncle maternel du sultan déchu Timan Deby qui a trouvé refuge en Libye après avoir été renvoyé du Tchad persona no grata, a mis tous sa bande de criminels à la solde de son hôte. Unis par un ennemi commun (la rébellion libyenne), les deux amis ennemis se regardent en chien de faïence en attendant le sort de leur parrain. L'occasion faisant le Larron, Elbechir, déjà désavoué par le Guide pour son soutien à la rébellion a pris clairement ses distances avec le régime moribond de Tripoli. Aujourd'hui, le Soudan a largement ouvert ses portes à tous les volontaires qui veulent aller combattre aux cotés de la rébellion. Déjà les dernières poches de la rébellion tchadienne seraient à Benghazi pour en découdre avec l'obstacle libyen, et de là gagné la confiance du chef de file de la coalition qu'est la France de Sarkozy dont les relations ont déjà pris un coup avec son ami Deby. Ainsi les relations à grande pompe entre Khartoum et N'djamena risquerait aussi de se refroidir du jour au lendemain. Ce qui est sûr rien n’est sûr, chaque coté veux couvrir ses derrières. Mais dans les deux cas, c’est à dire la chute ou le maintien de Ghadafi au pouvoir sera le théâtre d'un embrassement dans la sous région. Dans le premier cas : hypothèse une ; Deby serait obligé de traiter avec son ami ennemi Khalil pour faire face à une rébellion tchadienne soutenue par le tout nouveau régime libyen. Et Elbechir doit se faire récompenser contre un double ennemi Khalil qui deviendra le triple no grata. Hypothèse 2 ; Deby ne doit pas perdre de vue le spectre de la disparition de Togoimi qui plane au plus profond des nostalgiques du MDJT qui sont aujourd’hui à ses cotés mais aussi de l’autre coté de la fameuse crise libyenne.                                         

 Mais le plus grand inconnu pourrait arriver aussi de l’intérieur quant on sait que depuis toujours les affaires de l’Etat sont confondues à celles de la famille Itno. Cela à cause d’une bagatelle de 3 milliards de nos Francs confiés à Abdelrahim Bahr, destinés à partager entre les clans bedeyates d’Amdjaress, a été tout simplement repartit entre la famille Itno. Les restes de bedeyates ont déclaré clairement qu’ils ne tireraient désormais une seule cartouche pour protéger le pouvoir de Deby. Wait and see!                                                    

                                                                                                                   Abba Presse.  

                                                                                                   adoumaliadoum@yahoo.fr