Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

images-copie-23.jpeg

L'Enseignement Supérieur au Tchad: la déchirure
Hassana Gardoum


Décidemment l’Enseignement Supérieur n’a pas de chance depuis le départ du Professeur Avoucksouma. Tous les ministres (nordistes) qui ont défilé dans ce département après lui ne valent pas grand-chose.
A commencer par IDRISS OUMAR ALFAROUK qui a renforcé le Réseau Ouaddaï Géographique en installant tous ses membres dans des postes clés du ministère ou de l’Université de N’Djaména.
Ensuite vint le tour d’AHMAD TABOYE un ministre minable, une pirouette entre les mains du Réseau. Il a mis en place des textes litigieux, tels que ceux relatifs au quota dans les concours, à la délocalisation, à la suppression des élections à l’Université. Tous ces textes n’ont provoqué que des troubles à l’Université de N’Djaména. C’est un rancunier, un nostalgique de HISSEINE HABRE. Il veut renvoyer les enseignants et les étudiants dans les provinces, les uns pour avoir dénoncé le fait qu’il avait séché ses cours et était le premier à se présenter pour percevoir ses primes, les autres pour avoir demandé son départ pour incompétence.
Puis c’est le tour d’AHMED DJIDDA MAHAMAT. On pensait enfin avoir trouvé un sauveur mais c’est sur un fossoyeur qu’on est tombé. C’est un tribaliste et un sectariste tout fait. Il débarque avec toute sa tribu et ses militants. Comme nous l’avions déjà mentionné dans notre dernière réflexion, il a réussi a cassé le cou du RESEAU OUADDAI GEOGRAPHIQUE et l’a remplacé, aussi malin qu’il pense, par le RESEAU ARABE le plus dangereux à notre avis.
Mû par sa fibre tribaliste Arabe justement, le ministre AHMED DJIDDA MAHAMAT a repêché un membre du RESEAU OUADDAI GEOGRAPHIQUE tout simplement parce qu’il est Arabe de souche de N’Djaména. Il s’agit de MAHAMAT BARKA, EX DG de L’Institut Universitaire Polytechnique de Mongo qui remplace MAKAYE TAISSO à l’ONECS. Il a dû plaider la cause de son ami et beau-frère (leurs épouses sont des sœurs) MAHAMAT ALI MOUSTAPHA Recteur de l’UNABA. Voici les Arabes natifs et membres de son parti que le ministre a nmmés dans les différents postes de responsabilité :
MAHAMAT NOUR SAKINE : SGA/MES
ABBA DANNA Recteur de l’U-NDJ
IDRISS YACOUB HALAWLAW DG IUSTA/Abéché
ABDERRAHIM YOUNOUS ALI Doyen FACSEG/U-NDJ
MAHAMAT SALEH AYOUB Doyen FACSE/U-NDJ
OUMAR MAHAMAT ALFAL Vice-Doyen FLLAC/U-NDJ
ANNOUR MAHAMAT BARKA ONECS/MES
OUSMANE ADAM MAHAMAT DG ENS/Abéché
Evidemment la liste n’est pas exhaustive pour ceux qui les connaissent tous. Le comble dans ces nominations, le ministre n’a nommé que les membres de son parti. Comme beaucoup d’intellectuels sont maintenant devenus de véritables caméléons ou prostitués politiques, il a pu en avoir quelques-uns. S’il n’a pas écarté certains membres du MPS, le parti qui l’a nommé au ministère, il les a minimisés en les nommant à des postes de moindre importance. Rappelons que notre ministre est militant d’un parti allié au MPS. Mais du coup, il s’est mis sur le dos les militants du MPS et les Enseignants-chercheurs de l’Université de N’Djaména qui semble-t-il ;prépare une vigoureuse action contre ces nominations qui ne réponde à aucun critère sinon tribaliste et sectariste et viole de manière flagrante le décret 828 que seuls ne sont nommés Recteur ou Vice-recteur les Enseignants-chercheurs de rang A (Professeur Titulaire ou Maître de Conférences). Ma nquons-nous vraiment de Professeurs ? Que le Ministre sache que les Enseignants-chercheurs, intellectuels dans leur état, mettent toujours en question les actes tendancieux que posent les ministres. Désormais il n’aura pas la tâche facile. Il l’aura cherché.
Curieusement c’est à l’Université de N’Djaména que le ministre s’en est violemment pris en usant du forcing, imitant le MPS dans ses agissements, nommant ABBA DANNA qui non seulement n’est pas inscrit au CAMES mais dont le DOCTORAT est DOUTEUX. Nous le défions qu’il nous présente son diplôme de doctorat. A la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, c’est un arriviste qu’il a fait venir comme Doyen. Il n’est même pas de la Faculté. On l’a affecté il y a à peine un mois pour les besoins de la cause. A la Faculté des Sciences Juridiques et de Sciences Politiques, il a nommé un Vice6Doyen qui est en fait un Historien plutôt qu’un Juriste. Nous défions celui-ci aussi de nous montrer son diplôme de juriste.
C’est là une volonté manifeste de détruire l’Université de N’Djaména qu’il a sûrement confondu avec la personne du Recteur MALLOUM SOULTAN contre lequel il nourrit une haine viscérale. Sous-prétexte de booster le bilinguisme, on sème partout des arabisants. Mais l’UNESCO qui est spécialiste en la matière stipule clairement que le bilinguisme commence à la base, c’est-à-dire au Primaire mais pas au Supérieur quand les cellules grises ont déjà blanchi ou noirci (consultez votre biologiste).


Monsieur le Ministre, vous vous êtes trompé de cible. Au lieu de protéger vos frères vous les exposez. Evidemment, en bon Arabe vous êtes allé trop VITE en besogne. Ils ne résisteront certainement pas lorsque la vérité éclatera et comme vous le savez, vous serez éclaboussé. Vous êtes INCOMPETENT car vous n’avez même pas tâté du doigt les vrais problèmes de l’Enseignement Supérieur en commençant par TOUKRA. On comprend votre problème : comme ABBA DANA vous est proche et comme vous vous dites économiste vous avez préféré transféré à Toukra la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion. Pourtant vous savez pertinemment que les deux facultés de Toukra ont été construites pour désengorger les deux facultés d’ArdepDjoumbal qui comptent à elles seules environ 4.000 étudiants. En transférant 300 étudiants que voulez-vous faire au juste ? De grâce pas de myopie intellectuelle. Au Ministère de l’Enseignement Supérieur, la politique ne vous sera d’aucun secours, seul votre sens de réalisme, d’objectivité, et d’honnêteté intellectuelle. Mais si vous avez comme mission de grossir le rang de vos militants repartez.

 

HASSANA GARDOUM