Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

106_5345.jpg

Du 21 au 25 mai 2012, un Atelier de formation à la  méthodologie des Clubs Radios Citoyens (CRC), a été organisé au Centre  Amadou Malick Gueye(Ex-Centre de Bopp), à Dakar, parrainé par l’Institut Panos en partenariat avec l’Union Européenne.

Placé sous le thème : « Sans papiers sans clichés, libres voix : mieux informer sur les migrations », ce projet de l’Institut Panos Afrique de l’Ouest, vise à outiller et renforcer la capacité méthodologie des radios communautaires appelées communément médias tous/tous à cause leur  proximité avec les populations.

De l’avis de M.Cheikh Khadim Mboup, coordonnateur du projet à l’Institut Panos Afrique de l’Ouest : « ce projet contribue à la prise en charge des véritables préoccupations des communautés à travers les radios communautaires »

Il y ajoute : « il s’agit de créer surtout une synergie  entre les radios communautaires et les organisations de la société civile (OSC), pour une meilleure prise en compte des questions de société qui touchent spécifiquement la problématique migration »

La publication d’un ouvrage : Etude de monitoring et des perceptions des migrants sur la couverture médiatique des questions migratoires au Mali, en Mauritanie et au Sénégal, a fait l’objet d’un débat, animé par  M. Tidiane Kassé, journaliste consultant, des panelistes et d’autres intervenants qui s’activent autour de cette question extrêmement préoccupante.

106_5344.jpg

A l’issue de cet atelier, l’Institut Panos Afrique de l’Ouest a remis aux journalistes de six radios communautaires des dictaphone électroniques, des ordinateurs et autres matériels qui leur permettront de travailler dans d’excellentes  conditions afin de  mieux sensibiliser et informer les auditeurs sur ce sujet qui fait,   chaque jour , la Une d’actualité internationale.106_5346.jpg106_5353.jpgA travers, ce projet, l’Institut Panos et l’Union Européenne, espèrent changer le regard péjoratif, le stéréotype, le préjugé et autres  perceptions dévalorisantes de l’opinion publique en général sur la situation des migrants un peu partout.


La rédaction du blog de makaila