Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

lIRE: COMMUNIQUE DE PRESSE

Sénégal : Froidement abattu par le Commandant de la Brigade de gendarmerie de Sangalcam, Malick Ba vient allonger la liste macabre des meurtres des forces de sécurité

La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme  (RADDHO),  Amnesty International / Sénégal (AI/Sénégal) et  la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme(LSDH) ont envoyé immédiatement une équipe à Sangalkam dés qu’ils ont été alertés. La délégation a rencontré le Commandant adjoint le Major Matar Kane, le Président du Conseil Rural de Sangalkam Omar Guéye,  la famille de la victime et  plusieurs personnes présentes sur les lieux. 

Froidement abattu par le Commandant de la Brigade de la gendarmerie de Sangalkam, Malick Ba, jeune maçon de 30 ans, père de famille de trois enfants dont jumeaux âgés de 4 ans, vient d’allonger la série macabre des meurtres impunis des forces de sécurité.

Le processus électoral de 2012 vient  ainsi d’enregistrer son premier mort à Sangalkam. 

Indépendamment de la mort du jeune Malick Ba, on compte :

-          Deux(2) personnes grièvement blessées et évacuées à l’hôpital Youssou M’Bargane Diop de Rufisque ;

-          Plusieurs blessés, évacués au Poste de Santé de Sangalcam ;

-           Trois(3) personnes arrêtées dont Mamadou Diop Secrétaire particulier de Président du Conseil Rural de Sangalcam, Ablaye Dramé, ouvrier agricole;  

Le projet de découpage administratif inopportun froidement exécuté sans concertation avec les élus et les populations, a été perçu par ces dernières comme un règlement de comptes politiques visant à priver à des adversaires la gestion d’une des communautés rurales les plus convoitées du Sénégal,  d’autant plus que ce n’est pas la première fois que cette communauté rurale a fait  l’objet d’une délégation spéciale.   

La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme  RADDHO) Amnesty International / Sénégal (AI/Sénégal) et la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme(LSDH) :

  • Expriment leur profonde préoccupation face à la récurrence des meurtres commis par les forces de sécurité et qui demeurent impunis ;
  • Expriment également leur forte  indignation face à la tragédie de Sangalkam qui vient de frapper encore une fois les gens d’en bas et les gens sans voix ; 
  • Condamnent sans appel l’usage de balles réelles par les forces de sécurité pour réprimer les manifestations; 
  • Exigent l’ouverture immédiate d’une  enquête judiciaire pour faire toute la lumière et qui doit aboutir forcément à l’arrestation et au jugement des coupables ;
  • Invitent solennellement le Président de l’Assemblée Nationale à créer une Commission d’enquête  parlementaire sur la torture et la récurrence des meurtres impunis commis par les forces de sécurité ;
  • Demandent de rapporter tous les décrets  sur la délégation spéciale pour éviter des tensions politiques inutiles et invitent l’Etat à engager un dialogue permettant un consensus sur le découpage administratif et son chronogramme ;

Fait à Dakar le 30 mai 2011

 

Seydi GASSAMA

Directeur Exécutif de

La section sénégalaise d’Amnesty International

 

Maître Assane Dioma NDIAYE

Coordonnateur Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme

 

Alioune TINE

Président de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme