Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

COMMUNIQUE DE PRESSE
 
Le gouvernement doit mobiliser tous les moyens disponibles pour assurer le droit à l’eau potable et à l’assainissement de la population de Dakar
 
La Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH) et Amnesty International Sénégal appellent le gouvernement du Sénégal à prendre toutes les mesures utiles pour assurer le droit à l’eau potable et à l’assainissement de la population de la région de Dakar confrontée depuis deux semaines à une pénurie d’eau due à une panne du réseau de distribution.
 
En attendant que les travaux de réparation permettent un retour à la normale de la distribution de l’eau potable, le gouvernement doit mobiliser tous les moyens de l’Etat et du secteur privé (camions citernes, etc.) pour approvisionner les quartiers affectés par la pénurie et soulager la souffrance de leurs habitants.
 
Le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit humain reconnu par l’Assemblée Générale et le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en 2010. Ce droit découle du droit  à un niveau de vie suffisant tel que prévu à l’article 11 du Pacte international sur les droits économiques, sociaux et culturels et d’autres traités internationaux relatifs aux droits humains dont l’Etat du Sénégal est partie.
 
L’Etat du Sénégal a donc une obligation de respecter ce droit, quelque soit la forme d’approvisionnement (publique ou privée) retenue. En l’occurrence tout contrat de concession à un privé doit contenir des clauses strictes visant à garantir l’accès à une eau potable de qualité et à un prix abordable pour tous les sénégalais.    
 
Ont signé :
 
La LSDH : Me Assane Dioma NDIAYE, Tél : 77 638 79 13
 
Amnesty International Sénégal : Seydi GASSAMA, Tél : 77 636 89 59