Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

rfi.JPG

Deby qui voulait régler proprement et définitivement le sort de Bozize s'est vite ravisé par la faute de ses protègés. En effet, Seleka a, par sa revendication tous azimuts, exige la traduction de Bozize devant la CPI. Or, c'est l'armée tchadienne qui a été coupable  des crimes de guerre, crimes contre l'humanité et de génocide en RCA comme elle l'a été dans le Darfur soudanais et tchadien. sur la demande du Conseil de sécurité, des enquêteurs indépendants ont épinglé les Présidents Al Bechir du Soudan et Deby dans leur rapport. C'est sur la base de ce rapport que Al Bechir a été inculpé. quant à Deby, il a échappé à l'inculpation de la CPI grâce à la démarche expresse et pressante du President Jacques Chirac auprès du Conseil de sécurité aux motifs que le Tchad est fragile et qu'il faille surseoir à cette inculpation en attendent les jours propices.

Le voyage nocturne de Chirac à Washington au Conseil de sécurité a épargné à Deby le statut de paria qui est celui de Gbagbo. Aussi, Deby a échappe a son inculpation comme coauteurs de Jean-Pierre Bemba en RCA puisque ce sont les deux qui de font la guerre. Bozize et Patasse n'avaient pas leur armée propre. Donc, exiger le jugement de Bozize par la CPI c'est envoyer Deby tout droit a la CPI. D'ou son volte face pour obliger Seleka a revenir sur son exigence pour lui éviter le pire. Sinon Deby voulait en découdre avec Bozize. Mais, connaissant Deby, ce n'est que partie remise connaissant Deby (a suivre).


Ps: pourquoi l'avocat centrafricain qui enquête sur les crimes de guère, crimes contre l'humanité et crimes de génocide en RCA est tué dans un prétendu accident? Suivez notre regard.


Le Correspondant spécial