Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

maktchadenligne.jpgNguebla Makaila

 

Selon nos informations, la situation devient de plus en plus inquiétante pour les mouvements d’opposition armée tchadienne dont les leaders ont été contraints par les autorités de Khartoum à négocier avec le potentat et despote de Ndaména, en l’occurrence Idriss Deby dont le régime est assombri par  de nombreux crimes économiques, des crimes de sangs, des violations récurrentes des droits de l’homme.

Ce matin, sous le sceau du silence, un haut responsable de la rébellion tchadienne  a joint la rédaction pour affirmer que le pouvoir de Khartoum a suspendu toute aide matérielle à leurs bases avant de les obliger aux négociations contre leur gré avec Ndjaména, sans tenir compte de leurs propositions préalables.

 

Aussi, soutient-il :  « nous ne savons pas ce qui va nous arriver dans les prochains jours, tellement que les choses s’enchaînent et s’accélèrent ici. »

 

Ce responsable de la rébellion tchadienne s’insurge contre  l’obsession du gouvernement soudanais à les envoyer à l’échafaud sans  respecter les préoccupations et responsabilités politiques des leaders tchadiens qui, sans refuser le dialogue politique, réclament simplement  l’implication claire et nette  de la communauté internationale dans la résolution du contentieux inter-tchadien.

 

Mais force est de reconnaître que le gouvernement soudanais ne semble offrir la moindre possibilité aux dirigeants de la rébellion tchadienne d’engager des véritables pourparlers avec toutes les cautions internationales susceptibles de garantir les chances de succès  de l’accord pour le retour de la paix et de la stabilité au Tchad.

 

Pourtant, Idriss Deby, impliqué dans la crise du Darfour par ses soutiens multiformes aux rebelles soudanais, a su imposer sa vision aux médiateurs étrangers sur le  traitement de la question liée aux revendications politiques de l’opposition armée soudanaise dans le cadre de sortie de crise et de la recherche de la paix visant à aider les soudanais à trouver les voies et moyens pour trancher leurs problèmes.

  

Pourquoi, l’Etat du Soudan ne le fait-t-il pas avec les rebelles tchadiens et exigent une contrepartie et une supervision internationale lorsqu’il s’agit d’une médiation au Tchad avec Idriss Deby ?

 

Nous déplorons ainsi la confusion qui règne actuellement à Khartoum où les leaders de la rébellion tchadienne ne savent à quel saint se vouer pour  faire entendre leurs doléances au plus haut niveau des instances africaines et internationales.

 

A cet effet, nous interpellons les autorités soudanaises de se ressaisir  et revoir leur schéma  actuel stéréotypé et figé consistant à livrer pieds et mains liés les leaders tchadiens à Idriss Deby , en échange du retour de la paix au Darfour et la stabilité au Soudan, sans se préoccuper du déshydrata  exprimé par le peuple tchadien opprimé par un pouvoir sadique et cynique.

 

Si rien n’est fait  ou aucune décision concrète n’est prise dans les jours  qui suivent à Khartoum, pour réorienter sa politique et laisser le libre choix aux dirigeants de la rébellion tchadienne de jouir de leurs droits inaliénables de négocier ou pas,  notre blog sera obligé de saisir toutes institutions internationales pour dénoncer le déroulement des faits.

 

 

Makaila Nguebla