Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

SALEH KEBZABO,  L’INOXYDABLE COMBATTANT POUR LA DEMOCRATIE FACE  A UN REGIME MONARCHIQUE ET PATRIMONIAL
Aux objecteurs éhontés de la vérité qui distillent des informations donnant le Président Saleh KEBZABO Premier Ministre ;
A ce soit disant TEMKOH Clément, plumitif aux ordres, tapis dans l’ombre sous un sobriquet mal choisi, qui croit prouver son utilité, étale au contraire son ignorance. Comme un mort né qui ne connait rien de la vie, cet ignorant paltoquet, ne connaissant absolument rien de la vie de l’UNDR, depuis la configuration de son bureau exécutif jusqu’à son armature politique nationale, et ne sachant rien de son Président National Saleh KEBZABO, verse dans un écrit trivial.
NOTEZ BIEN : Saleh KEBZABO est un homme d’affaires et politique qui se suffit à lui-même. Il n’a ni tué ni volé. A ce sujet, il présente un état de services irréprochables.
Roder autour  de la présidence jusqu’à dormir debout ? Harceler les conseillers du président aux heures de réveil ? Non. Même un malade mental voire un écervelé n’en croira jamais.
Makaila, que cherchez-vous ? Accepter de publier les fruits de telles affabulations grotesques, ce n’est pas loin d’en être l’auteur.
L’opinion nationale, les militants et les sympathisants de l’UNDR savent que ni de près, ni de loin, le Président Saleh KEBZABO n’a jamais été demandeur et n’acceptera jamais une quelconque sollicitation ou alliance avec ce régime où tout les sépare et les oppose.
Pour cette absurdité malveillante, l’UNDR n’est pas un parti en stratégie de survie politique. Au contraire, l’UNDR se porte excellemment bien. C’est le seul parti bien structuré et bien implanté, doté d’un siège national personnel et d’une cartographie  politique constamment actualisée. Comme tel, l’UNDR ne peut se déroger de son statut de dépositaire de l’espoir des tchadiens. Et son Président national n’envie aucunement et à aucun moment une primature plaque tournante des griots assermentés à l’effet de se faire une santé financière.
L’expression d’une telle intox larvée et savamment entretenue à dessein par les mêmes cliques, n’est qu’un yo-yo constant qui n’étonne personne, à plus d’un titre les militants et sympathisants de l’UNDR.
Ainsi, dans sa lutte pour une alternance démocratique, l’UNDR poursuit et poursuivra avec le même élan de constance et de détermination son combat pour la prise effective et totale du pouvoir. Et son Président demeurera intrépide face à ce régime qui a entamé son déclin, n’en déplaise aux cassandres menacés de perdre le pouvoir où dans une hystérie collective multiplient ces derniers temps des sorties de route lamentables.
Ne soyez pas étonnés. Quand l’espoir commence à changer de camp, et le pouvoir du titulaire, c’est de cette façon que ça commence.
Voilà l’éclairage face à cette œuvre de folie politique pompeusement abusive et gracieusement généreuse qui est servie aux lecteurs depuis quelques et qui meublent la toile.
MOUAMMAR ADELWAHIT dit RADJIL HABABA