Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Oui, c’est un proverbe qui fait la une de l’actualité officieuse en très très démocratique république, un proverbe tiré d’un conte de Jean de La Fontaine, Le Petit Poisson et le Pêcheur, un vers de La Fontaine devenu proverbe, un proverbe que tout le monde connaît et a déjà cité au moins une fois dans sa vie : « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ».

Un proverbe dont chaque Gondwanais a fait sa devise et sa ligne de survie dans ses tribulations en très très démocratique république. Un mois de salaire vaut mieux que deux tu l’auras parce que les arriérés de salaires ne remplissent pas les poches. Un cours en amphithéâtre vaut mieux que deux tu l’auras parce que tu n’es pas sûr d’avoir une place assise demain. D’ailleurs est-ce que le professeur viendra ?

Un litre d’essence vaut mieux que deux tu l’auras parce que dans trois jours il vaudra le double de ce qu’il est aujourd’hui alors que toi, tu es toujours là au point zéro.

Mais, au cœur de l’actualité des en-haut-de-en-haut en très très démocratique république, un tiens vaut mieux que deux tu l’auras est manié avec dextérité, sur tous les tons, par l’entourage de notre leader bienaimé, Son Excellence Président-Fondateur, entourage qui remixe ce proverbe à sa sauce en lui accolant cette phrase « Attention, un jour, tu regretteras Président-Fondateur »...

 

MAMANE du 22/10 8h57 podcast
(03:00)