Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

 

 milo.jpg

La lutte contre l'impérialisme pour rompre les liens coloniaux et néocoloniaux, qu'elle soit menée avec des armes politiques, des armes réelles ou avec les deux à la fois, n'est pas sans lien avec la lutte contre le retard et la misère ; toutes deux sont des étapes sur une même route menant à la création d'une société nouvelle, à la fois riche et juste. (...) Ernesto "Che" Guevara.

C’est avec beaucoup d’acrimonie que la jeunesse Sénégalaise a ouï le président Macky SALL, vitupérer des propos mortifiants à l’encontre du président WADE. A chacune de ses échappatoires, le président Macky SALL tire à boulet rouge sur son prédécesseur qui a énormément œuvré pour la coopération franco-Sénégalaise.

Le président Macky SALL pose toujours des actions qui dénaturent son apophtegme, si bien que lorsqu’il a été fraichement nommé Président de la République, il est allé baisser sa culotte devant le président SARKOZY, à la veille du deuxième tour de l’élection présidentielle Française. Président Macky SALL, il nous parait franchement déplorable de faire le dithyrambe de la France.

En dépit de l’aigreur qu’il dégage, le Président Macky SALL, est un homme faible. Le retour de la France en terre Sénégalaise ne fait que corroborer l'assujettissement et le complexe qu’il nourrit à l’égard de François HOLLANDE. Les Français ne sont mus que par leurs propres intérêts. Ils sont  intervenus au Mali, ni pour assouvir  le bien être des Maliens, ni pour les libérer du joug des islamistes mais plus tôt parce que leurs dividendes étaient menacés au Niger. En effet, AREVA, premier producteur mondial d’uranium extorque sans commisération l’uranium du NIGER, pays qui paradoxalement est confronté à des coupures intempestives d’électricité.

C’est un avilissement, Président Macky SALL que de vouloir, rétablir les soldats Français au Sénégal. Leur arrivée sous-tend la protection de leurs investissements dont Bolloré semble vouloir en profiter. Jamais au plus grand jamais les Français n’accepteront qu’une base militaire Sénégalaise soit implan
ée en Normandie.

Le président WADE, en vrai panafricaniste, n’a jamais été hostile à toute présence Française au Sénégal, mais leur compagnie n’était pas aussi vitale. Ce qui urgeait pour ce patriote, c’était de former et d’outiller notre vaillante armée nationale qui dispose d’une notoriété indubitable.

Ayant comme marotte d’être l’antipode du président WADE, le président Macky SALL s’est offert le luxe de vilipender les investisseurs arabes du Golfe  qui sont soudainement devenus à ses yeux, des prêtes noms et paradis fiscaux ou les ‘’ennemis de la nation’’ ont caché leurs ‘’biens supposés mal acquis’’.

Visionnaire, le président WADE de par sa clairvoyance, a préféré privilégier la coopération avec ces derniers, ce qui a propulsé l’accroissement exponentiel des investissements sous son magistère.

Comble de l'ironie, le président Macky SALL avec ses sentences discordantes, a choisi de réprouver les économies émergentes du Golfe  au profit d’une France en plein désarroi et qui fait face à une crise économique lancinante avec à la clef plus de 3.000.000 chômeurs. Il peine à ‘’Mackyller’’ la chienlit qu’il offre quotidiennement aux Sénégalais, de plus en plus écrasés par les affres de la vie quotidienne.

Malgré ses allégations inconvenantes, le Président Macky SALL ne cesse d’exalter sa vassalité à l’attention de la France, un agissement affligeant à l’égard des Sénégalais.

 

 

Résultat : aucun financement des émiratis ne sera visible sous son règne et pire encore l’argent ne circule plus au Sénégal car les investissements ont drastiquement baissé, entrainant du coût une atténuation des afflux monétaires, accentuant ainsi la paupérisation des Sénégalais. Ce qui est du reste antinomique aux propos vociférants et abracadabrants tenus par le président Macky SALL et son premier ministre Abdoul MBAYE qui estiment qu’il s’agit plus tôt de l’amenuisement des flux  de ‘’l’argent sale’’.

Le président Macky SALL pilote à vue le Sénégal avec des mesures tarabustantes si bien que le bas peuple se sent emberlificoté et aliéné. Après plus d’un an d’exercice, le ciel Sénégalais s’assombrit  nonobstant ses laïus et éclaboussures.

Au lieu de s’attaquer aux urgences de l’heure, le président Macky SALL passe son temps à radoter. Le lendemain des Sénégalais parait plus que jamais différé à chaque fois que l’on pense atteindre le bout du tunnel. Ces sbires nous affirmeront qu’il faut lui accorder une période de grâce même si l’on sait que personne ne l’en obstrue. Le président Macky SALL continue ainsi de se voiler la face même si la réalité est si saillante !

Malheureusement, les Sénégalais n’ont que leurs yeux pour s'apitoyer sur leurs tristes sorts, les sempiternelles déclarations jamais concrétisées du président Macky SALL ne consolent plus. Nul besoin d’attendre 2017, les Egyptiens nous ont balisé le chemin par conséquent l’imminence de la  chute du président Macky SALL n’est plus un secret de polichinelle, seule la manière dont elle interviendra demeure encore un suspens….

Eternel Wadiste

Moise RAMPINO