Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 L’Etat, voici un concept confronté à un mal vivre chez nous au Tchad, du point de vue philosophique, si l’Etat est clanique, il nous étouffe ; s’il est en revanche faible nous périssons. Alors, dans quelle posture nous allons nous inscrire. Un Etat Responsable oui, c’est le prix à payer pour que tous les citoyens soient égaux devant la loi. Apres la récente crise centrafricaine, le Tchad replongera-t-il dans une crise ? Au Tchad, la situation est plutôt morose. 

 

Un pays longtemps marqué  par  des affrontements entre des groupes lourdement armés et les forces gouvernementales, d’où  plus de la moitié  de la population aujourd’hui en situation presque précaire. Des millions de personnes sont mortes au cours des trente  années de guerre.   

 

Malgré la stabilité des années 90, l’injustice sociale et les violences constatées dans la plupart de la population ont favorisé la reprise  des armes, des groupes armés se sont créés.  Ils ont  tenté de renversé le régime et instauré la justice. Mais leurs tentatives sont vouées en échec.  Conséquence, la politique de division au sein de la rébellion.  À l’air actuel l’on dénote plusieurs factions rebelles. De 2008 à 2013, une calme relative s’est instaurée mais pour combien de temps ? Déjà, la déclaration de guerre de son président Timan Erdimi relayée et amplifiée par les médias et chaines internationaux. Puis, le communiqué du représentant de l'UFR, section Europe Youssouf Hamid pour saluer la fuite de Bozizé ex président de la RCA.

Enfin, l'interview réalisée par site « blog Makaila » du 2ème Vice-Président de l'UFR Abdelwahid About qui a également assuré l’intérim en mai 2009 lorsque Timan Erdimi et Adouma Hassaballah(1er vice-président de l'UFR disparu depuis mars 2010) furent expulsés vers Doha.

 A-t-on tiré la conclusion de ces échecs ? Peut-on croire une fois de plus qu’un mouvement sein pourra la libérer le Tchad ? L’exemple récent de la collision  des rebelles centrafricaines nous servira d’exemple ?  

Seul l’avenir nous le dira…

Mahamat Saleh DAOUD