Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

chidi abdallah

soutenance

CHIDI.jpg

La soutenance de Projet de Fin d’Etudes d’Abdallah Chidi DJORKODEI

CHIDI-A.jpg


La soutenance d’un mémoire de fin d’études est un moment historique, un évènement capital dans la vie d’un étudiant. Elle marque aussi bien l’auteur du mémoire que les personnes qui y assistent et honore toute une famille voire une communauté, un peuple.

 

La soutenance consacre l’achèvement d’un cycle d’études. Certains étudiants ont la chance ou la malchance, c’est selon, de l’accomplir à plusieurs reprises durant leurs formations professionnelles. En tout état de cause, c’est un exercice périlleux et chacun d’entre nous, du moins ceux qui l’ont déjà vécue, en savent quelque chose et gardent un souvenir particulier voire intime. Je vous épargne des détails.

 

Abdallah Chidi DJORKODEI, c’est de lui qu’il s’agit aujourd’hui. Ce jeune homme courageux et dynamique n’est plus à présenter car administrateur d’un blog et d’une page facebook, Tchadhanana, les plus vus et lus de l’espace cybernétique tchadien. Révolutionnaire et Elève Ingénieur d’Etat en Réseaux informatiques et systèmes d’information, Abdallah vient de franchir le cap. En effet, c’est ce mardi 21 juin 2011 - journée internationale de la musique – que le brillant Abdallah Chidi DJORKODEI a choisi pour accorder ses violons, il a présenté son mémoire devant un Jury composé de plusieurs membres à la Faculté des Sciences et Techniques de Marrakech.

 

Devant une assistance nourrie, multiculturelle, composée d’étudiants, de stagiaires mais aussi d’amis et autres invités, ils étaient 17 étudiants à présenter leurs travaux de fin de cycle. L’honneur est revenu à notre compatriote de passer en premier.

 

Très serein et avec une parfaite maîtrise de son sujet, Abdallah a présenté dans le délai imparti (20 min) le sujet de son mémoire à savoir : les Réseaux de Capteurs Sans Fil(RCSF) ou Wireless Sensor Network(WSN).

 

C'est un sujet de recherches,  pas les moindres car traitant des technologies les plus récentes et les plus répandues de nos jours. La problématique de ce sujet de recherche se résume à :

 

- une étude détaillée sur les WSN,
- énumérer les contraintes que connaissent ces réseaux,
- une étude sur les solutions existantes,
- proposer des nouvelles solutions,
- simuler ces solutions proposées.

 

Il faut préciser aux novices que les progrès réalisés ces dernières décennies dans les domaines de la microélectronique, de la micromécanique et des technologies de communication sans fil, ont permis de produire des composants de quelques millimètres cubes de volume. Ces composants ne sont autres que les micro-capteurs.

 

Pour être plus complet, il faut savoir qu’un micro-capteur est muni d'une ressource énergétique (généralement une batterie ou pile) pour alimenter tous ses composants. Cependant, vue sa taille très réduite, la ressource énergétique dont dispose le micro-capteur est limitée et est généralement irremplaçable. Dès lors, l'énergie est la ressource la plus précieuse dans un réseau de capteurs, puisqu'elle influe directement sur la durée de vie des micro-capteurs et du réseau tout entier. Vous comprendrez donc l’importance de l’optimisation de la consommation de l’énergie dans un tel réseau.

 

En outre, vu le large domaine de son application (militaire, routes, environnement, aéronautique, etc.), la mobilité occupe une place majeure dans ce type de réseaux.

Aussi, dans ce mémoire de fin d’études pour l’obtention du diplôme d’Ingénieur d’Etat en Réseaux Informatiques et Systèmes d’informations (IRISI), après une étude bien détaillée sur les réseaux de capteurs sans fil, l’Elève Ingénieur d’Etat, Monsieur Abdallah a énuméré les contraintes de ces capteurs : la faible consommation de l’énergie est un défi à relever ainsi que la mobilité. Les différents types de pannes que connait ce type de réseaux de capteurs ont été également passés en revue.

 

Puis, à travers des tableaux comparatifs à plusieurs critères, clairs et bien renseignés, les solutions existantes (protocoles de routage) ont été énumérées et exposées, accompagnées de quelques illustrations avec l’outil de simulation NS2.

 

Abdallah a finalement choisi la solution qui lui semble la meilleure car elle permet à la fois l’optimisation de la consommation de l’énergie et offre une bonne auto-configuration. Solution à laquelle, il a apporté une proposition d’amélioration qui consiste à un algorithme et une fonction qui calcule le niveau d’énergie des capteurs.

 

En somme, c’est une présentation déroulée en 20 min, bien appréciée par le Jury qui n’a pas point caché sa satisfaction. L’assistance a été aussi émerveillée.

 

La seconde partie de la soutenance a porté sur la séance de questions – réponses. Au total une quinzaine de questions ont été posées à l’Elève Ingénieur d’Etat auxquelles il a apporté les réponses adéquates.

 

Le cycle d’Ingénieur d’Etat en informatique ne délibère pas les notes sur place, elles seront affichées trois jours après la soutenance. Mais d’ores et déjà, l’optimisme se lit sur le visage de tous les participants et les félicitations sont déjà adressées par anticipation.

 

A suivre…  


Hassan Moustapha Malloum