Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Réponse de Mahamat Saleh Malick à Tchadactuel à son article " Mahamat Nouri fait bande à part et a pris, petit à petit ses distances avec l’UFR"

Mr Beremadji  Félix, le webmaster du siteweb Tchadactuel, continue à raconter ses clics et clacs via l'espace Net en écrivant cet article précité.

A l'instar des autres malfaiteurs et agents du régime MPS déguisés à travers les websites, Mr "Beremadji Félix" continue par ses paraphrases à nuire à la résistance tout en donnant crédit au régime moribond et farfelu dont Mr "Beremadji Félix" a la responsabilité de la majeure partie des dégâts causés par ce régime clanique.

Ecrire des sottises avec des pseudonymes n'est pas du tout responsable et c'est vraiment satanique des pensées comme celles-ci.

Permet-moi Mr "Beremadji félix" de te dire que le Président Nouri n'est responsable ni de près ni de loin des dernières manipulations au sein de la fameuse UFR.

D'abord ton frère Timan a été propulsé à la tête de l'UFR alors qu'il était le moins impopulaire, le moins crédible de tous chefs de guerre. Ses pensées sécessionnistes, ses fourberies en vers  ses combattants l'ont davantage disqualifié de la tête de l'UFR.

La débâcle d'Am-Dam l'incombe entièrement car au moment où Nouri était en plein combat, notre peureux Timan prenait du thé vert loin des champs de combat.

Au moment où les 2/3 de l'effectif de l'UFR ont manifesté le ras-le-bol et se sont dirigés vers Wadi Sahah, Nouri était à Khartoum.

Timan, spécialiste maison en matière de mensonge nous a mené en bateau à Am-Dam. Après Am-Dam, il était question que tous les membres de l'UFR se retrouvent pour faire un bilan de cette débâcle sans précédent de la rébellion et aussi de convoquer le congrès du CSR. Ce congrès a été purement et simplement refusé par Timan incapable de dresser les bilans moral et financier de ses activités.

Une commission d'enquêtes a été mise sur place pour situer les responsabilités dans le détournement de l'argent destiné à acheter des vivres aux combattants. Les enquêteurs ont révélé que 1 milliard 850 millions de djinés soudanais avaient disparu. Comme Timan est maître dans ces genres de magouilles (connu depuis le pays à travers ses lobby) n'a jamais signé des papiers pour décaisser cette somme mais a toujours donné des ordres par téléphone soit pour acheter des consciences soit pour l'entretien des vautours qui gravitent autour de lui. C'est ce qui a couté la séquestration de Timan par la police soudanaise au mois dernier.

L'opposition armée tchadienne a enterré l'UFR depuis 7 mois et Timan a été contesté par 5 des 8 membres signataires du manifeste des politico-militaires donc il n'est plus question de parler de l'UFR ou de Timan. Ce ne sont que des mauvais souvenirs.

Actuellement, sur le terrain, Timan ne compte que 150 combattants dont 53 combattants de ce qui reste du RFC et 97 constitués par ceux qui ont été corrompus par Timan. Certes, le groupe de Corbiar comptait 900 combattants mais ils appartiennent à 2/3 à l'UFCD d'Adouma Hassaballah. Quant à Abdelwahid Aboud, il ne détient que 13 Toyotas et 35 combattants.

Avant  Am-Dam, l'UFR comptait, à peu près, 10.000 hommes; après Am-Dam, certains des combattants déçus par le chef incontesté Timan ont préféré rejoindre N'djamena.

A présent, l'UFDD est l'un des rares mouvements resté intact avant et après Am-Dam, elle constitue les 3/4 de l'effectif du groupe de Milit. Ce groupe de Milit conteste l'hégémonie de Timan à la tête de l'UFR et milite pour constituer un bloc homogène sous un commandement militaire unifié et un direction politique pour l'assaut final sur les forces du mal stationnées au Tchad.

 

Le 03 avril 2010

Mahamat Saleh Malick

Malicko07@yahoo.fr