Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Cher frère,
Permets moi de t'indexer directement pour toucher tous les diplômés Tchadiens de 3ème cycle et plus.
Avant tout, ma réponse ne vise pas à être un sujet de débat mais vomir la réalité.
Que fais-tu en France ainsi que ceux qui ont les diplômes +/- égaux au tien?
Car dans tes écris, tu remercie la jeunesse tchadienne et tu rappelle la baisse de niveau de la nouvelle génération Tchadienne. Comment veux-tu que cela sera résolu si les mathématiciens fuient le Tchad?
Où avais-tu enseigné les Maths pendant 14 ans? J'en suis sur que ce n'est pas à la Faculté des sciences exactes et appliquées de Farcha? Où est parti le Pr Ali souleyman Dabye? J'en suis sur qu'il n'est pas à la Faculté des sciences exactes et appliquées de Farcha?
Où sont les autres ?
Tous les hauts diplômés Tchadiens restent à l’étranger pour gagner leur pain aisément et crient de baisse de niveau ainsi que les politiciens qu'ils crient de mascarades ou de "Deby Barra".

Hors que dans les Universités Tchadiennes, ce sont des maitrisards en Maths qui enseignent les licenciés en Maths pendant que Moussa Pascal, Docteur en Maths, et les autres diplômés Tchadiens s'imposent à l’étranger pour enseigner des étrangers.
Pensez-vous qu'en parlant de la baisse de niveau sur le net qu'il y aura un changement ?

Cher grand-frère Moussa Pascal, en restant à l'orleans vous gagner votre vie mais au detriment de la nation Tchadienne car si tous les diplômés tchadiens rentrent au pays et s'imposent, le Tchad sera dans 5 ans la puissance mondiale.

La revolte tunisienne est dû aux tunisiens éveillés (diplômés de hauts rends, les universitaires) mais non des semi-alphabétisés comme moi ou au net comme les journalistes les disent.

Par la même occasion, je me permets à rappeler à son excellence Acheikh Ibni Oumar et ses camarades de CNCD que ce n'est pas en criant sur les rues de Paris qu'ils peuvent changer le système debyen, il faut être sur le terrain à N'djaména et s'unir avec ceux qui sont sur place pour une révolution pacifique. Nous, les Tchadiens, nous cherchons le beurre et son argent et là c'est impossible.
Nous ne pouvons pas chercher la paix et éviter de payer le prix. Soyons tous ensemble au Tchad pour une révolution, à l'exemple du monde arabe, en payant le prix de la paix.

Parmis les Tchadiens de la diaspora, c'est seulement ceux de la France qui crient et croient être des opposants hors qu'ils ont voté à plus de 80 % Deby. Je me pose la question, ceux-là sont-ils des opposants ou des Debyens manipulant les autres? Et en plus, le taux de participation est très élevé.
Si j'étais à Paris, à la place des manifestants, je deviendrais observateur et détenir les résultats justes de l'élection pour prouver à la communauté internationale que voilà en France, l'opposition étant majoritaire a eu imposer une élection libre et transparent et que le résultat est x par rapport à la mascarade debyen.
Mais hélas !

Je m'excuse encore, une fois de plus, d'avoir indexer directement certains de mes grands frères.


Mouwatin Abakar