Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Réponse à Mahamat Saleh Idriss, l’admirateur de Me Padaré
 
Je suis convaincu que le quidam Mahamat Saleh Idriss, qui m’a défié sur le blog de Makaïla, par un écrit naïf et « souteneur » à Me Padaré croit que j’ai plié à ses machinations. Au contraire, j’ai été pressé de lui répondre, mais je n’avais du tout de temps matériel, pour lui faire comprendre que les admirateurs des fous sont eux-mêmes des fous par nature. Et tous ceux qui ont applaudi les maîtres délateurs, assassins, sanguinaires et malhonnêtes de ce monde, ont fini par se retrouver devant la justice, comme complices ou coauteurs de leurs actes ignobles.
Revenons donc à la logique de Mahamat Saleh Idriss. Citoyen tchadien à part entière, cet énergumène à tout le droit d’intervenir dans tous les débats nationaux, mais en sachant faire le discernement entre le bien et le mal. Il ne doit pas être un aveugle, marchant sur les traces d’un borgne malicieux. Tous les pays du monde sont assis sur les quatre points cardinaux. En faisant allusion à son origine du nord du Tchad, Mahamat Saleh Idriss ne doit pas croire qu’il s’agit d’une exclusion au débat, mais plutôt une façon de lui dire qu’il risque de parler avec passion, tenir compte des vrais problèmes qui lient Mme Padaré à sa communauté. Autrement dit, je ne pourrais aucunement les vrais querelles internes de la communauté de Mahamat Saleh Idriss, si je m’en tiens qu’à ce que celui que j’admire me rapporte et convie d’écrire. Et pour être clair, si Mahamat Saleh Idriss n’empruntait pas la plume et la pensée de Mme Padaré, il n’aurait rien à dire au sujet des liens existants entre ce hors-la-loi et M.Kebzabo et compagnie.
Je tiens aussi à préciser à Mahamat Saleh Idriss qu’un adage moundang dit qu ' « un ami d’alccol est comme un feu de paille ». Ne défendez pas pour Me Padaré, qui risquera également de vous rouler dans la farine un de ces jours. Buvez son alcool et rentrez chez vous en paix. M. Mahamat Saleh Idriss n’a qu’a aussi nier le fait qu’il se saoul la gueule avec Mme Padaré. C’est donc l’alcool qui l’amène à raconter n’importe quoi sur des gens qu’il ne connaît pas bien.
Dire que c’est grâce à l’argent que Déby a donné à Padaré que Léré est en train de se développer relève d’une malhonnête. Que Padaré lui-même vous dise, qu’après fomenter le vol de sa valise avec son épouse, il lui restait combien pour développer Léré. Pouvez-vous nier le fait tous les Léré, en termes de voie routière, de ressources naturelles, etc ont été détournés vers d’autres horizons, à cause du nom des moundang, qui ne veulent pas faire la courbette à Déby. C’est ainsi que l’axe Figuil-Kélo a été oublié au profit de Touboro Moundou.. Depuis lors, aucun édifice administratif n’a plus poussé, les écoles ont été abandonnées, bref, Léré a été délaissé.
L’argent que Déby a Padaré n’a servi qu’à instrumentaliser un écervelé contre sa propre communauté. Il lui a juste permis de monter des frères les uns des contres les autres. Il faut relever que Léré n’ pas besoin de pompes manuelles pour se développer. Pourquoi ne pas y faire de châteaux  d’eau ? Savez-vous pourquoi Déby fui Léré et Pala ? Posez la question à votre ami éhonté Padaré.
S’agissant de la nature de Kebzabo, M. Mahamat Saleh Idriss ne peut nier, du sud au nord, de l’est à l’ouest du Tchad la qualité de ce citoyen, qui ne mérite que la place qu’il pour mener à bon port, le bateau Tchad. Padaré n’est qu’un usurpateur gonflé par le régime, pour jouer le rôle de trouble fête. Mais, quand il sera pressé, où Déby pourra-t-il jeté sa peau ? Dans la nature. Si vous voulez faire l’expérience, pour vérifier qui de Padaré et Kezabo est important pour le Tchad et les Moundang, arrêtés-les aujourd’hui tous les deux. Vous verrez pour qui les gens sortiront pour demander sa libération. Si c’était Padaré qui était à ola place de Kezabo, il serait même dé jà mort, enterré et oublié. Mais, Kezabo a pu et su résister, grâce à sa sagesse et le soutien de sa communauté.
Dire que l’hypothèque d’un bâtiment se fait par le quitus d’un huissier seul relève d’une bêtise. Mais, pourquoi Me Padaré qui était supposé être le conseil de la BCC n’avait fait d’objection. C’est surement ses conseils en tant qu’avocat qui a obligé la BCC à cautionner ce faux. L’argument de Mahamat Saleh Idriss ne le dédouane pas.
Au sujet de la « richesse » de Kezbao, j’ai envie de rigoler. Naturellement, l’on a tendance à dire qu’un journaliste et un avocat font du sacerdoce. Mais, Kezabo n’est pas seulement un journaliste. Il est un home d’affaires. Connaissez-vous ses chiffres d’affaires ? M Mahamat Saleh Idriss. Et dites-moi maintenant pourquoi, Me Padaré est le plus riche avocat tchadien. Est-ce parce qu’il sait bien défendre les dossiers ou c’est parce qu’il est mieux trempé dans du faux que les autres confrères ? Connaissant bien Mahamat Hissène, je sais que cet homme est devenu riche, avant d’entrer dans le fameux gouvernement.
Mahamat Saleh Idriss doit savoir fermer sa gueule quand lui-même ne représente rien aux yeux des Tchadiens. Il doit se contenter de l’alcool et des petits sous que Padaré lui verse chaque jour. Vivez encore pendant deux ans, vous vous rendre compte que vous avez été bête, en soutenant en admirant Me Padaré. Deux ans, c’est le temps d’entrée et de sortie de Padaré de la fameuse primature pour laquelle il se ridiculise. Le pouvoir passe, mais les hommes restent.
 
Caleb Yosko
N’Djaména