Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

GARBOU

M.Salibou Garba, homme politique tchadien

Membre de la CPDC

 

COORDINATION DES PARTIS POLITIQUES POUR LA DEFENSE DE LA CONSTITUTION

                                                                  (CPDC)

 

POINT DE PRESSE SUITE A LA RENCONTRE DE LA CLASSE POLITIQUE TENUE LE 05 OCTOBRE A LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

                               Présenté par Salibou GARBA, le 07 octobre 2011

 

Les partis politiques membres de la CPDC ont tenu une Plénière suite à la rencontre organisée par la Présidence de la République en réponse à l’ordonnance de la Cour suprême suspendant la date convenue pour les élections municipales.

 

Sur la forme, la CPDC estime que ses réserves sur cette rencontre se trouvent justifiées :

1-     On a noté qu’on a demandé à la salle à composition hétéroclite (Premiers responsables des grandes institutions de l’Etat, Membres du Gouvernement, Membres à divers titres du cabinet du Président de la République, Membres du Bureau Politique National du MPS, Chefs - et parfois militants- de partis politiques) de voter.

 

2-    Le vote s’est déroulé alors que nombreuses demandes de motion de procédure n’ont pas été satisfaites, et sans scrutateurs.

Tout semblait indiquer que cette rencontre n’avait pas pour but de permettre aux acteurs politiques engagés dans les compétitions électorales de débattre pour trouver une solution adéquate et consensuelle, suite à l’arrêt de la Cour suprême, mais bel bien d’entériner, par tous les moyens, une décision déjà prise.

Dans ces conditions, la CPDC informe l’opinion nationale et internationale qu’elle n’entend plus participer à ce type de rencontre, véritable caricature de concertation.

S’agissant du fond, la CPDC estime que la mise en place des Conseils élus au niveau des Collectivités territoriales décentralisées n’a que trop attendu. Il faut y aller ; de ce fait les partis qui la composent soutiennent toute démarche conduisant à ce que les citoyens participent, à la base, à la gestion de leur espace et s’y préparent activement.

Cependant elle veillera à ce que les élections prévues ne soient pas une simple mascarade, à l’instar des élections législatives et présidentielle qui ont donné une triste image de notre processus électoral et de la démocratie dans notre pays.

Elle tiendra particulièrement à :

-      La publication du décret rétablissant la parité au sein de la CENI ;

 

-      La mise en place des Démembrements de la CENI prévus pour les élections municipales, à savoir les démembrements communaux.

Par ailleurs, la CPDC attend du gouvernement qu’il s’acquitte de ses obligations financières vis-à-vis des organes en charge de l’organisation des élections (CENI et BPE) d’une part, et des partis politiques d’autre part. Elle rappelle à ce sujet l’urgente nécessité de procéder à :

-      L’apurement urgent des arriérés de la CENI incluant les passifs de tous les démembrements à démobiliser après évaluation indépendante de ces passifs ;

 

-      L’actualisation et déblocage immédiats de la totalité des fonds requis par les organes impliqués, CENI et BPE ;

 

-      L’apurement des arriérés de subventions ;

 

-      Le remboursement des cautionnements et des frais de campagne aux partis ayant pris part aux dernières élections et qui y ont droit.

Le Comité de Suivi et d’Appui devra, pour sa part, accélérer :

-       Les études en vue de la mise en place du Statut de l’opposition et de la nouvelle Charte des partis politiques  d’une part; et

 

-      La préparation des suites de l’Accord politique du 13 août 2007 et du cadre qui devra lui succéder.

En tout état de cause, la mise en place de l’ensemble des Collectivités territoriales décentralisées doit être programmée. Il s’agira de procéder, avant les prochaines législatives, aux élections des :

-      Conseils municipaux pour le reste des agglomérations urbaines ;

-      Conseils ruraux pour les communautés rurales ;

-      Conseils départementaux pour les départements ; et

-      Conseils régionaux pour les régions.    

 

                                                    Je vous remercie