Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

20090316PHOWWW00192.jpgCliquez pour agrandir l'image

Mon cher compatriote Makaila,

 

J'observe avec beaucoup d'attention ce que tu fais à travers ton blog pour informer l'opinion internationale de la situation dramatique que nous vivons au Tchad.

 

La vie courante au Tchad dépasse tous ce qui peut être imaginable. Nous vivons dans un régime de terreur où tous le monde est devenu un béni oui oui pour espérer recevoir quelque miettes tombées de la table du Roi et de sa cour. Les produits de première nécessité, mil, maïs, huile, sucre, farine, bois ou charbon de chauffe, pile, carburant sont devenus tellement chères qu'avec un salaire voir deux, il nous est quasiment impossible de s'assurer ne serait ce qu'un repas par jour. Les gouvernants nous regardent de haut ou à travers les vitres teintées de leurs voitures. Le Pays va très mal et le malaise couve. Nul ne sait où et quand cela va dégénérer. Une chose est sûre, ce qui s'était passé en Egypte ou ailleurs, les manifestations de la faim, arriveront tôt ou tard au Tchad et avec une amplitude multipliée par 10 tant les ventres sont vides. N'avait-on pas dit " ventre vide n'a point d'oreille " . Dans cet océan de misère et destructions, il y a tout de même certains qui sortent du lot, ceux qui détiennent les cordons de la bourse. Tous proche du Roi Idriss 1er, et part de là ne manquant pas d'imagination pour nous distraire, pauvres que nous sommes, ils sont identifiables à leurs fastes quasi tous les weekend soit pour fêter le milliards de CFA volé d'un de ces nouveaux riches ou du mariage d'un ou d'une de ces nouveaux princes ou princesses. Je vais essayé de les classer en trois gangs :

 

1 / Le gang des ITNO ou apparenté.

 

Ce gang règne comme s'il était en terre conquise. Il se compose des Itnos, des maris des filles Itnos, des oncles maternelles des Itnos en particulier ceux du président, les Younousmi et autres Tolli. Ils possèdent presque tout ou ont des parts dans tout ce qui rapporte de l'argent en bien ou en mal au Tchad. Ils ont droit de vie ou de mort sur les simples tchadiens. Se mettre en travers de leur chemin ou leur refuser ce qu'ils demandent, serait signer son arrêt de mort. Bien qu'ils vivent pour l'essentiel au Tchad, ils ne vivent pas dans la même galaxie que nous autres. Ils ont leurs supermarchés (AG. Etc..) et leurs lieux de villégiature (Pont Bellilé, Douguia, Bakara etc..)

 

2/ Le gang des bouffons du Roi Idriss 1er et de la duchesse Hinda.

 

Il est composé des Ministres tel que Ahmat Mahamat Bachir, Mahamat bechir Okormi, Djibert Younous, Ahmadaye Al Hassane, Youssouf Abassala, Fatimé Tchombi, Oumar Kadjallami, Mariam Attahir etc.... Bref pour eux, Tout ce qui peut se passer de bien au Tchad, même s'il pleut, c'est parce que Idriss Déby a fait ceci ou cela. Certains d'entre eux, prédisent en privé, l'apocalypse, si le Tchad arrivait à perdre son président.  En réalité, c'est une bande d'illuminé ignorant que la terre est ronde et qu'elle tourne autour du soleil. Dans ce groupe peut s'ajouter le bouffon en chef du Roi, le "Général" Andjami.

 

3/ Le gang des Laoukoura.

 

Ce gang repose sur tous ceux qui occupent des tâches permettant au Tchad d'avoir un semblant d'administration. Les chevilles ouvrières de ce gang en ce moment sont Mahamat Saleh Annadif, le SGP et Mahamat Hisseine, le dircab . Bref les "Laoukoura de service".  Mais ça peut rapidement évoluer tant les rivalités pour être au coté du Roi sont nombreuses. On a encore en mémoire les noms des laoukoura en disgrâce comme Moussa Kadam, Haroun Kabadi ou encore Bichara Issa Djadallah .

La liste non exhaustive de ce gang de laoukoura se présente comme suit : Nagoum Yamassoum, Odeïngar David, Ngoté Gali Koutou, Dadnadji, Tabe Eugene, Mme Ngarbatina Sou IV, Laouna Gong Raoul etc...

Ces derniers laoukoura originaires du Sud ont par ailleurs une autre mission qui consiste à faire remonter les noms des futurs Laoukoura originaire du Sud à l'exemple de l'actuel premier ministre, Emmanuel Nadingar, qui fait partie d'une de leurs œuvres achevées. S'ils sont chargés de la promotion des cadres du Sud, ils sont aussi ceux qui font taire quiconque au Sud du Tchad oserait contredire leurs pensées. Et le plus souvent, ce n'est pas par la persuasion qu'ils s'y emploient, mais par la violence à l'exemple de ce qui est arrivé à laoukeïn, Kétté et plusieurs autres assassinats ciblés dans la zone méridionale le plus souvent exécutés par des natifs de la région recommandés.

 

A ce constat désolant, je ne sais quoi te dire d'optimiste. Il n'y a pas toujours ni eau et ni électricité, les routes construites grâce à l'argent du pétrole, associé souvent à la personne de Idriss Déby comme s'il avait vendu ses dromadaires pour les construire, sont une véritable catastrophe. Les routes construites par l'empire romain il y a 3000 ans sont encore plus solides que celles construites au Tchad. Elles n'ont à peine que deux ans voir un an pour d'autres, elles sont déjà marquées par des multiples nids de poule qui n'attendent plus que la saison des pluies pour se transformer en crevasses. Par ailleurs, nous vivons depuis l'attaque rebelle de février 2008 une conséquence tout à fait inattendue dont seul un psychiatre pourra nous dire de quoi il s'agit.  La peur verte qui avait frappée Déby ce jour, l'a transformé en écolo. La conséquence, interdiction de couper du bois, après que lui-même ait coupé tous les arbres de la capitale au motif que les rebelles pourrait s'y cacher, tout tourne autour de la ceinture verte, élevée en grande cause nationale. Entre temps, la sœur du Roi, la princesse Haïga, une contrebandière pathologique, elle a obtenue le monopole sur la vente du gaz de cuisine. En ce temps d'interdiction d'utilisation du bois de chauffe et du charbon, imagine toi un seul instant le bénéfice qu'elle peut tirer de son monopole sur ce qui permet en ce moment aux tchadiens d'allumer du feu pour cuisiner s'ils en ont les moyens.  Sur ce mon cher, j'espère t'avoir dresser un tableau moyen de la situation que nous vivons au quotidien.

 

Chetté Ngnamiri

Ndjamena Tchad