Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Publié par Mak

1645291-2215589.jpg

Selon nos informations, plusieurs régions de la république centrafricaine sont affectées par un regain de banditisme  mené par des groupes incontrôlés ou des mouvements d’opposition armée au régime du Général François Bozizé fragilisé par un état de santé précaire.

Des attaques à l’encontre des civils, sont commises à  Bambari, Damara, Bouka et Moyen sido par des éléments difficilement identifiables.

Mais selon nos différentes sources, l’Ambassade du Tchad à Bangui, serait derrière un groupe rebelle centrafricain en gestation.

Les principales victimes dans la région sont les élèveurs peuls traditionnellement nomades. Ils sont extorqués de leurs biens par ces individus sans scrupules. Mais le comble est que les autorités diplomatiques tchadiennes en poste à Bangui, entretiennent une relation douteuse avec un mouvement armé centrafricain. Pourquoi ?

Explication : il semble qu’Idriss Deby voyant Bozizé souffrant et malade, souhaiterait placer à la tête de la RCA, un nouveau régime qui serait toujours acquis à sa dévotion et sa cause.

Par contre, le Front Populaire pour le Redressement  (FPR) du Général Baba Laddé, a dénoncé à maintes fois auprés des agences humanitaires internationales travaillant dans la sous-région, l’attitude confuse et complice des autorités de Ndjaména par rapport au banditisme chronique qui sévit aux lisières du Tchad et de la RCA.

Le  mouvement politico-militaire que dirige le Général Baba Laddé, doute ainsi de la  bonne foi du régime d’Idriss Deby d’engager des négociations sincères avec les forces d’opposition armée tchadiennes pour ramener la paix au Tchad et dans les pays qui l’environnent.

Le FPR soutient que c’est le gouvernement tchadien qui a bloqué toutes les initiatives de paix avec lui. Il prend à témoin l’opinion publique nationale et internationale sur toutes les formes de violence que prendra le développement de la situation dans la sous-région.

 

 

La rédaction du blog de makaila