Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

154740.jpgCher frère Makaïla,

 

 Dans l'article intitulé :"Rébellion tchadienne : les chefs évacuent leurs familles en france. Il ya danger !", je lis la phrase suivante :

 

 

"Nos sources soulignent que ces leaders sont propriétaires  des  biens immobiliers en France où leurs familles y sont  actuellement logées."

 

Ces fameuses "sources" vous ont délibérément induit en erreur. 

Aucun des responsables de la rébellion, 

je veux dire les mouvements constitutifs de l'UFR (indépendamment des dissensions apparues par la suite)

, réfugiés en Europe  ou ayant leurs familles en Europe -

dont je suis-

, n'est "propriétaire de biens immobiliers en France où leurs familles sont actuellement logées". 

Personnellement, je suis prêt à une confrontation publique avec ces "sources", sinon une confrontation privée 

si leur "statut" ne leur permet pas une démarche publique. 

 

 

Maintenant, si c'est juste une de ces  manœuvres journalistiques de la part de ces "sources" - selon la vieille technique de "prêcher le faux pour découvrir le vrai"- afin de nous amener à donner la liste des membres des familles de cadres et responsables de l'opposition réfugiés en Europe, cela serait compréhensible, sauf qu'à mon humble avis, les épouses, enfants et autres parents de responsables politiques  de l'opposition -ou

du pouvoir d'ailleurs-

 ne devraient pas servir d'appât pour ce genre de 

 

manoeuvres.  

  

Pour ma part, je n'ai jamais approuvé certains étalages trop personnels concernant les familles de nos adversaires politiques au pouvoir, ni même certains propos à leur endroit qui relèvent plus du dénigrement que de la critique politique.

 


Il ne serait pas déplacé, ici, de rassurer les uns et les autres, qu'il ne s'agit pas d'occulter les lacunes politiques et organisationnelles de l'opposition armée, lacunes par rapport auxquelles, les critiques, observations et propositions ne peuvent être que bienvenues.

 

 

 

Fraternellement. Acheikh Ibn-Oumar.

 

Envoyé le 11 juin 2010