Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Daniel Hongramngaye. Ton nom n'est pas inconnu des internautes qui visitent le blog de Makaila. Tu interviens souvent sur divers sujets qui nous préoccupent. C'est bien. Toi et moi, nous nous sommes déjà affrontés au sujet du problème post-électoral ivoirien. Tu as dressé un long plaidoyer en faveur de Ouattara, sur mon article dans lequel j'ai tenté de soutenir la position de Laurent Gbagbo. Pour toi, la victoire d'Allasane Ouattara était limpide, incontestable, avec une transparence qui dépasse toutes les grandes démocraties du monde. Je pensais que tu allais être logique avec toi même jusqu'au bout, quand il s'agit de ton propre pays, en approuvant la transparence du processus électoral en cours au Tchad. Mais hélas, je constate que tu es pris dans ton propre piège, tu te contredis en prenant position aujourd'hui contre les émissions de la chaîne Afrique 24, qui roulerait pour Idriss Déby, selon tes affirmations. De quoi s'agit-il ? Le Tchad et la Côte d'Ivoire n'ont pas de frontière commune, mais partagent la même situation politique face aux grandes puissances qui ont la ferme volonté d'imposer et de maintenir à la tête de nos Etats, des hommes qui leur sont devoués, des hommes qui leur obéissent au doigt et à l'œil. Tous les moyens sont bons pour sensibiliser l'opinion internationale.

 

La presse, tous médias confondus, reste le meilleur moyen pour obtenir gain de cause, même si la cause est indéfendable. Avant d'entrer dans le vif du sujet, je vais faire un bref rappel. Qu'est-ce qui s'est passé en Côte d'Ivoire ? Je n'ai aucun intérêt à défendre le régime de Laurent Gbagbo. J'ai suivi l'évolution politique de la Côte d'Ivoire avec attention depuis la mort de Félix Houphouet Boigny. Laurent Gbagbo. Voilà un homme qui s'est battu depuis les années 70 contre la dictature et le parti unique. Voilà un homme qui n'a jamais pris les armes pour accéder au pouvoir. Mais, Laurent Gbagbo a eu le malheur de s'opposer à la Françafrique. L'Elysée n'avait jamais misé sur lui pour diriger la Côte d'Ivoire. C'était une surprise pour la France, en 2000, que de voir cet homme à la tête de la Côte d'Ivoire. Il a quitté la Françafrique. Il avait eu l'outrecuidance d'avoir l'intention de sortir son pays de la zone CFA, l'instrument monétaire de domination de la France. La réaction a été immédiate. Il ne fallait jamais lui laisser le temps d'asseoir sa politique en Côte d'Ivoire.

 

La diabolisation du régime de Gbagbo faisait la une de tous les médias français ou françafricains parmi lesquels France 24, Afrique 24, le Figaro, TV5 Monde ou Afrique, Jeune Afrique etc. Gbagbo a été érigé par la presse française en dictateur. La France n'a pas lésiné sur les moyens pour le combattre. Telle est la raison qui a motivé le coup d'Etat avorté, transformé en rébellion qui a coupé le pays en deux depuis 2002. Des élections ont eu lieu dans ce contexte, avec le nord du pays contrôlé par les rebelles et le sud du pays contrôlé par les forces gouvernementales. Dans un tel contexte, il est impossible d'organiser des élections transparentes. Ggagbo a proposé le recomptage des voix comme aux USA en 2000. La France lui a opposé un non catégorique. Dès lors, on ne peut plus parler d'une victoire incontestable de Ouattara. Si victoire incontestable il y a, cela doit être suivi d'une démonstration, y compris recomptage des voix s'il le faut. On a retiré à Gbagbo le droit de contester les élections organisées dans son pays. La suite de l'histoire, tu la connais aussi bien que moi. Ce sont les forces spéciales françaises qui ont lancé l'assaut aérien et terrestre sur la résidence de Laurent Gbagbo pour le destituer du pouvoir et le mettre hors d'état de nuire aux intérêts français. Alain Juppé et François Fillon ont affirmé que le même message est envoyé à tous les dictateurs qui s'accrochent au pouvoir. On verra bien s'ils vont déployer autant de pressions politiques, financières et enfin militaires pour faire partir Déby s'il s'accroche au pouvoir. Seuls les ânes Africains qui savent à peine écrire leur nom,  n'ont rien compris de la supercherie des grandes puissances qu'on appelle "communauté internationale" au sujet de la Côte d'Ivoire.
 
Au Tchad, la situation est similaire mais en sens inverse. Voici un Idriss Déby qui est à la tête du Tchad depuis plus de 20 ans, grâce à la France. Il est arrivé au pouvoir par un coup d'Etat appuyé par la France, contre Hissein Habré devenu ennemi de la Métropole. Déby règne sans partage sur le Tchad avec la bénédiction de Paris. N'en déplaise à ses détracteurs comme toi, il va remporter haut la main les futures élections. S'il a modifié la Constitution pour se présenter n fois, ce n'est surtout pas pour perdre les élections qu'il organise. Dans son crime contre les Tchadiens, Déby est appuyé  par la France qui met à sa disposition tous les médias parmi lesquels France 24 que tu contestes, monsieur Hongramngaye. Le jour J, des observateurs soit disant internationaux viendront superviser les élections, pour donner avant tout dépouillement, un verdict favorable à Déby. Le taux de participation sera déformé. Même en cas de boycott massif, on parlera d'une forte mobilisation. Et Déby sera réélu au premier tour avec un score avoisinant les 80%. Score qui sera légèrement revu à la baisse par le Conseil Constitutionnel qui va lui attribuer 78,98% et le tour est joué. Sarkozy va envoyer un message de félicitation à Idriss Déby pour sa brillante réélection. La "communauté internationale" aura ainsi validé les élections au Tchad, comme elle l'a fait en Côte d'Ivoire.

 

"Tous les tchadiens qui meurent par dizaine par jour du fait de la chaleur, du paludisme, des accouchements, de la malnutrition vont se remuer dans leurs tombes. l'Indice de développement humain 2010 ' le dernier en date" classe le Tchad 163 sur 169"...

 

La communauté internationale n'a cure des problèmes que tu cites, Monsieur Hongramngaye. Ouvre les yeux mon cher compatriote ! On dirait que tu es aveugle. L'essentiel est que Déby soit réélu pour servir les grandes puissances. Je ne comprends pas comment tu peux rester à N'Djaména et affirmer sans sourciller que la victoire de Ouattara a été limpide en Côte d'Ivoire ? Si c'est ainsi, il n'y a aucun doute sur la future victoire de Déby et ce n'est surtout pas un Daniel Hongramngaye qui va broncher. Daniel Hongramngaye, quel niveau intellectuel as-tu ? Le Tchad manque véritablement d'intellectuels. Un intellectuel est un homme qui analyse, raisonne et tire des conclusions conséquentes. Hongramngaye, au lieu de raisonner, tu résonnes. Tu ne peux pas saluer la victoire de Ouattara en Côte d'Ivoire et remettre en cause un processus électoral si transparent au Tchad. Impossible. J'ai du mal à croire que tu es un intellectuel ou un éminent économiste selon des sources non confirmées. Tu as encore des efforts à fournir sur le plan intellectuel.
 
Salut !
 
BELEMGOTO Macaoura, France.
 
macaoura@hotmail.fr