Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Réaction à la Note d’information N°2 du Gouvernement publiée en date du 21
janvier 2013, relative à la situation des enfants malades de Gouro.

Nous la population de Gouro portons à la connaissance de l'opinion nationale et internationale suite à la réaction tyrannique du Gouvernement sur les effets de la vaccination inoculée sur nos enfants datant du 11 décembre 2012, sans conclusio...n des testes cliniques appropriés en connivence avec des Médecins criminels de l'OMS rejeta la responsabilité de sa vaccination inoculée. nous tenions le Gouvernement responsable de ses actes atroces et il assumera tout les conséquents inhérents de cette inoculation. l'association de parents d'enfants portera une plainte contre le Gouvernement du Tchad auprès de cours internationale de la justice et au niveau de la parquet de N’Djamena !!!

1- Les experts ont limité leurs enquêtes à N’Djamena : ils ne sont pas partis à Gouro, localité située à 1400 Kilomètres de la capitale ; ce qui fait qu'ils n’ont pris contact ni avec les agents vaccinateurs de Gouro ni les convoyeurs des vaccins de Fada à Gouro.

2- Les experts ont vu et exploité les données sur les 31 des 38 malades évacués de Gouro à N’Djamena (à leur arrivée, 7 malades étaient envoyés sur Tunis). Ils parlent d’un malade ayant les mêmes symptômes sans avoir pris le vaccin. De quel malade s’agit-il ? de toutes les façons, il ne s’agit pas d’un malade de Gouro puisque tous ceux qui sont arrivés de là-bas avaient été vaccinés. 

3- « les experts tiennent à préciser que l’analyse des données épidémiologiques, médicinales et para-cliniques n’ont pas permis d’établir un lien de cause à effet entre les manifestations cliniques observées chez les patients et le vaccin MenAfriVac TM. » Mais les enfants étaient sains avant cette inoculation qui provoqua la paralysie, l’hystérie… 

4- Les experts trouvent la cause de cette catastrophe dont on ne connait pas encore les conséquences dans : « … le bruit, les visites des personnes étrangères. » pourtant, les enfants supportaient le bruit des Jaguars français qui survolaient Gouro ! Ces experts font sous-entendre que les enfants ne sont pas devenus malades suite à la vaccination et que les réactions et « les symptômes observés chez les patients ressemblent à ceux décrits dans la littérature sous plusieurs noms : o Hystérie collective o Comportement obsessionnel collectif o Phénomène psycho-génique de masse. »

Je me permets de dire que :
Les enfants de Gouro sont des personnes, des humains normaux : certains ont des frères et des sœurs qui ont normalement supporté les vaccins inoculés à Fada, à , à Ounianga où ailleurs. · Ils sont tombés malades (et restés malades pendant plus d’un mois pour certains) à cause de l’inoculation du vaccin. · Il y eut un problème soit dans le vaccin, soit dans le transport, soit dans la conservation mais les experts s’intéressent à limiter leur investigation dans la psychologie de la population de Gouro ( qu'il n’ont pas vue !). · Je crois avec espoir à la guérison des enfants malgré que certains tombent encore de façon épisodique dans l’agitation, l’inconscience, la paralysie ou les troubles visuelles.

Les experts disent que « le vaccin sera introduit dans 16 nouveaux pays de l’Afrique… ». Il est dangereux que le vaccin inoculé à Gouro soit utilisé sans déterminer au préalable ce qu'a manqué à Gouro.

 

Djido Idriss <djidoidriss@yahoo.fr>