Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

                                        Communiqué de presse N°5

                    Du Front Populaire pour le Redressement (FPR)

                                      Forces Positives

Le FPR apporte un démenti cinglant sur les arrestations présumées de ses hommes par les forces armées centrafricaines.

Il est important de rappeler que ce sont les éléments de l’APRD qui sèment la confusion pour le gouvernement centrafricain.

Il importe donc de faire une bonne lecture de la situation sur le terrain  avant toute déclaration.

Nous condamnons fermement la menace que fait peser, le régime de Bozizé sur certaines communautés dans la zone des conflits, accusées à tort d’être en intelligence avec le FPR.

Il faut souligner que le FPR est un mouvement politico-militaire tchadien, composés essentiellement des Tchadiens en lutte contre le régime dictatorial,  sanguinaire et clanique d’Idriss Deby.

Par contre, l’APRD est une organisation politico-militaire centrafricaine, constituée essentiellement des centrafricains opposés au pouvoir du Général dictateur François Bozizé.

Même si de part et d’autre de ces mouvements, on peut retrouver des groupes sociologiques identiques, il convient de préciser qu’ils appartiennent à des organisations distinctes délimitées par le territoire et la nationalité.

Fait à Takara, le 09 décembre 2010

Pour le FPR

Le porte-parole adjoint

Saleh Moussa Abdelkerim