Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

gouv.jpg

 

Qui sont les grands bourricots du gouvernement actuel de Dadnadji?

Si sous Emmanuel Nadingar beaucoup des cancres ont été ministrables et le sont devenus, Djimrangar Dadnadji n'a pas dérogé à la règle. Qui sont alors les bourricots de l'actuel gouvernement?
Les bourricots sont par définition des gens qui savent à peine lire, incapables de défendre les dossiers de leurs départements et qui sont la risée du monde qui les entoure.
L'Orntv nous donne l'occasion de les suivre, de les évaluer, de les critiquer pour améliorer la situation.
Hier l'ONRTV nous a donné l'occasion de découvrir un nouveau bourricot nouvellement venu dans le gouvernement.

Bourricot n•1: Chamsal-Houda Abakar Kadadé.

Cette dame, directrice d'une société privée de nettoyage, de gardiennage et de l'environnement appelée SNASE serait une férue du MPS. Elle est très connue à Abeché pour son militantisme. Ce qui est à l'origine de son atterrissage au gouvernement comme Secretaire d'Etat à la santé. Et c'est encore la Santé publique, un secteur clé qui souffre de l'arrivée d'une incompétente qui n'arrive pas à lire un discours. Cette dame, fille d'un ancien préfet, serait détentrice d'un bac C mais vue son intervention d'hier, elle ne mérite sa place dans le gouvernement du très bosseur Dadnadji. Si son Chef de département, M. Djidda Mahamat est un arabophone et elle, une apprenante en lecture, imaginez de ce qui sera le Ministere de la santé quand il faut défendre les grands dossiers devant les bailleurs et les partenaires dont il dépend intimement. Certes les techniciens travailleront pour eux mais comment ces deux-là comprendront leurs messages codés en jargons sanitaires?
Nous nous réservons des critiques acerbes envers cette dame parachutée dans un milieu qui lui est complètement étranger mais nous décrions par ailleurs la nomination des personnes incompétentes au Ministère de la Santé publique qui a antérieurement souffert des incapacités d'autres bourricots.
Rappelons aussi que le système de santé du Tchad souffre d'une incurie sans mesure à cause de ces nominations fantaisistes ainsi que de l'instabilité liée à ces départs et venues incessants des incompétents. Au Ministere tout se résume en séminaires, congrès, visites des hôpitaux, dilapidations des ressources dans l'achat des voitures et des medicaments non utilisés. Les conséquences: indicateurs sanitaires au rouge, les provinces manquent des personnels, les hôpitaux de la capitales sont engorgés des malades alors que les hôpitaux de district chôment, les centres de santé sont gérés par des non-professionnels ou des garçons et des filles de salle comme des echopes ou de moulins à mil.
A Nokou où je me suis rendu il y a 10 jours, les aliments hyperprotidiques et farines enrichies sont emmagasinés et périment sous la protection d'un personnel véreux alors que des enfants du Kanem, de Nokou, de Ngouri sont tous malnutris. Ces vivres ont été donnés gratuitement par les Ong pour sauver ces enfants. Quelques sacs de ces aliments enrichis sont vendus nuitamment aux adultes qui les prennent en bouillon en leur accordant des vertus aphrodisiaques. Ce qui est vrai puis qu'un aliment complet, fut-il dédié aux enfants, requinque physiquement et donc sexuellement un adulte aux rations journalières incomplètes. Imaginez-vous le détournement risible des efforts vers des situations insolites? Cet exemple est le reflet d'un manque de contrôle ou de surveillance sur le personnel sanitaire qui est à la base de toutes les bêtises. Le système de santé du Tchad souffre aussi du manque d'hierarchie. Les chefs n'arrivent pas à contrôler les subalternes qui font à leurs têtes. Tout cela est la résultante de ces nominations fantaisistes et de ce clientélisme au sommet des postes du Ministere.
Cette dame peut bénéficier d'autres faveurs pour son militantisme mais la gracier d'un poste de S.E au Ministere n'est pas en sa faveur. Elle sera ridicule et vue de travers par ses collaborateurs. Ses baragouinages et sa lecture fastidieuse montrent suffisamment que sa place n'est pas là. A sa place, je rendrai le tablier et irais m'occuper de ma société privée.

F. T
Nutritionniste, agent d'une ONG.