Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Que se passera-t-il si président Deby meurt ?

 

Quand on sait que nul n’est eternel et avec un président malade en perpétuelle évacuation sanitaire et cliniquement, sa mort semble être imminente. Tôt ou tard on assistera à sa mort, même si on ne le souhaite pas mais c’est une triste réalité et personne ne pourra échapper. Même si ce sujet est tabou au pays de Toumai pour l’instant. Personne n’en parle, même pas l’opposition démocratique s’il en existe. Ce qui était arrivé à Omar Bongo, Eyadema du Togo, Kabila du Congo, Lansané Kounté de Guinée et dernièrement Kim Jong-Il de la Corée,  arrivera aussi un jour au président Idriss Deby du Tchad.

 

Tout peut arriver et la question qu’il faut se poser les tchadiens sont-ils prêts ?

Que va-t-il passer et quelles seront les possibles scenarios après de Deby ?

 

Je ne suis pas voyant, ni expert et moins encore un ethnologue mais je vais donner comme je trouve scenarios possible tout en se basant sur certaines réalités. Mais certes, Dieu est le plus grand Connaisseur dans tout ça.   

 

  1. D’abord, le président Deby n’a pas du tout préparé un successeur, comme tout dictateur, il croit d’être éternellement au pouvoir.
  2. Il n’existe pas un vice-président au Tchad qui pourra le succéder.
  3. Dans la constitution, c’est le président de l’assemblée qui assurera l’intérim pour une période donnée mais les Itnos ne respecteront jamais cette constitution.
  4. Aucun tchadien (non zakhawa), n’acceptera de se laisser gouverner encore par un autre zakhawa après 20 ans de souffrance et d’humiliation.
  5. Aucun zakhawa ne se laissera d’être gouverner par un autre après 20 ans d’être aux commandes du pays. Même ceux qui opposent Deby farouchement, préfèrent un autre du clan à la tète du pays au lieu de quelqu’un d’autre. C’est une vision partagée par tous, même ceux qui sont en exil depuis plusieurs années comme Dr Bichara Idriss Haggar et les Erdimis. Leur logique est la même et sont tous d’accord là-dessus. Si ce n’est pas eux, préfèrent même Deby qui est l’ennemi juré que d’être un non zakhawa. C’est pourquoi Timane Erdimi avait voulu à tout prix être leader de la rébellion et insiste encore.
  6. Dans la grande nomenclature zakhawa; les Bideyats de Deby et ceux des Erdimis ont des sérieux problèmes entre eux et ont des règlements de compte. Les secondes n’accepterons jamais d’être encore malmenés par ceux des Itno. Les Itnos n’accepterons jamais passer le pouvoir à un autre et aucun d’entre eux serait capable de rassembler les autres sauf peut être Daoussa Deby, le fin stratège. Et là encore ce qu’il faut poser comme la question ; le même clan Itno, lui même est divisé et s’entre-tue. Véritable chao hein !
  7. De l’autre coté dans la famille zakhawa, les Kobé de Mahamat Ali Abdallah et les Haggar n’accepteront certainement pas d’être gouverner encore par les Bideyat, probablement pas les Itnos. Les  haggarois sont économiquement et intellectuellement plus forts que tous les autres sous groupes du clan et sont devenus pratiquement incontournables.
  8. Le colonisateur, France est entrain de nous regarder avec de la loupe pour leurs intérêts, comme ils ont le contrôle de la Libye, vont-ils imposer un sudiste comme ce dernier a toujours favorisé le sud que le nord. Là, se lève la question de l’armée en grande majorité nordiste.
  9. Les Goranes n’ont pas de leader et aussi diviser entre Toubous, Anakazas, Keredas et Nowarmas. Chacun cherche à survivre et à protéger ses intérêts. Ils vont s’aligner surement dernière le plus fort des zakhawa, peut être ceux des Bideyats par appartenance ethnique.
  10. Les autres groupes qui ont une présence plus importante dans l’armée sont les Arabes et ne vont pas  tarder à prendre position mais dernière qui.

 

La seule alternative et solution possible : les ex chefs des rebelles (Nouri, Timane, Aboud, Tollimi, Adoum Yacoub et autre) doivent constituer une coalition pour se débarrasser des Itnos et mener le pays vers une transition démocratique qui mènera à des élections libres et transparentes. Sinon les Itnos ne vont jamais laisser le pouvoir pacifiquement et la guerre semble être inévitable pour un certain temps.

Voila chers compatriotes, mes pronostics sur le Tchad après Deby et vos opinions et réactions seront les bienvenus.

Prions Dieu pour que nous ne tombions dans ces situations.

 

Source: anonyme