Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

MakailaPT-1-.jpgL’équipe rédactionnelle a pris  bonne  note des critiques,  des remarques et suggestions faites ces derniers jours par nos aimables lecteurs à son encontre concernant les propos des internautes qui postent régulièrement des réactions à caractère tribaliste et régionaliste à travers la boîte à commentaires et qui incitent  à la haine ethnique et clanique voire une inversion totale des valeurs sociales au Tchad.


Depuis quelques semaines,  le silence de notre blog  face  à ces propos ethnocentristes développés par une partie de Tchadiens contre d’autres dans le seul but d’avilir et distendre  les rapports humains entres les différentes composantes de la nation tchadienne, ne veut pas  dire  que nous cautionnons ces dérapages ethno-régionalistes, bien au contraire, nous les avons condamnés fermement à maintes reprises. Mais hélas ! Le mal est profond pour devenir quasi-incurable.


Notre blog n’est ni de prés ni de loin responsable de ces discours haineux répandus et vulgarisés massivement à travers le pays par une classe politique tchadienne inconsciente dans son ensemble qui appuie et accélère  sur le levier identitaire à des fins politiques.


Au Tchad, le communautarisme et le repli identitaire sont des faits incontestables, encouragés dans l’administration publique, les secteurs socio-éducatifs et sanitaires par des prétendus « intellectuels ».

Comment expliquez-vous la création des associations ayant des dénominations identitaires  prennent une propension inquiétante sur l’ensemble du territoire national ?


Aujourd’hui, avant d’être d’abord  un citoyen tchadien, les gens vous  jugent par rapport à votre appartenance ethnique d’où  la question: vous êtes de quelle ethnie ou de quelle région  du Tchad ?

Auparavant, nos parents ne connaissaient jamais cette tendance sectorielle de voir les choses, ils vivaient tous en harmonie et dans la symbiose,  sans discrimination identitaire ni approche sociologique.

Si jamais une prise de conscience individuelle et collective ne se manifeste dans un bref délai par les Tchadiens eux-mêmes face aux tournures que prennent actuellement les choses, il va s’en dire, que rien ne freinera la volonté de ceux qui veulent que leurs théories identitaires  prospèrent au détriment de l’unité nationale fragilisée et éparpillée comme le sable du désert.


En ce qui nous concerne, notre blog ne peut être reproché de soutenir des propos haineux ou autres, car nous n’avons jamais agi en fonction des critères ou penchants identitaires, la preuve est que tous les Tchadiens qui interviennent à travers cet espace médiatique  y viennent vers nous en toute fraternité et estime , sans nous exclure ou sans qu’ils soient exclus du débat républicain.



Par ailleurs, nous lançons un nouvel appel à la tolérance et au sens du dépassement parce que le Tchad,  nous appartient tous et on ne cesse de le dire,  il doit son existence à la volonté de tous les Tchadiens de faire ensemble une nation plurielle qui s’accepte dans sa diversité.



Makaila Nguebla