Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

jean bernard
Ça jamais été un secret pour personne que le directeur et gérant du journal Abba Garde est connu pour son goût pour l’argent facile mais personne ne s’est jamais imaginé un jour que Moussaye de la Tchirée Avenir va aller jusqu'à baisser son froc devant Mr Embrouille. Ah oui, vous ne rêvez pas ! Avenir et Padouch se sont remarié. D’ailleurs l’affaire alimente les discutions pendant ces derniers jours dans les débuts de boisson à Ndjamena.

Avenir qu’on doit appeler désormais « Passé » est allé se prosterner devant son maître Padouch juste après avoir sortir de la prison pour lui demander pardon. Padouch a accepté son pardon et ce dernier l’a même accompagné avec un cheque. « Je sais que tu as besoin de te rattraper alors prends ça en attendant pour ta bière, le reste je vais voir ce que je peux faire pour toi » lui a dit Padouch qui n’a même pas pris le soin de lui donner le cheque discrètement. Certainement pour prendre tout ceux qui étaient là comme témoin. Le reste on le connait bien sûr puisque notre journaliste qui est guidé par son goût de l’argent facile va consacrer une large tribune à son maitre dans le dernier numero d’Abba Gardi contre la somme de plus de 1 000 000 fcfa comme avance. Là, Padouch, vantar comme jamais raconte sa vie et fait semblant de dire que les journalistes qui étaient emprisonné n’est pas sa faute. Il va même dire qu’il n’a jamais eu de problèmes avec Avenir et son compagnon de prison Eric Topona. Mais vraiment de qui se moque t-on ? Contrairement à Avenir, Eric aurait refusé d’aller voir son ancien patron. Mais selon certaines personnes, Eric exige mieux avant d’enterrer la hache de guerre. Ce dernier était très mécontent quand Avenir lui a dit qu’il a mis un terme à leurs problèmes avec Padouch.  Affaire à suivre. Parmi ceux qui sont mécontent, il y a aussi Kascou. C’est le seul homme politique qui a eu le courage de dire face à face à Padaré d’arrêter avec ses bêtises et de libérer ses petits freres. En effet, Kascou est l’actionnaire principal du journal Abba Garde. C’est lui qui a donné l’argent à Avenir pour lancer le journal et il n’est pas d’accord que ce dernier signe des accords avec le diable en vrac.

Tout le monde sait qu’Avenir de la Tchire doit beaucoup à Jb Padouch car c’est Padouch qui a financé ses études à Yaoundé. Leur récent divorce est dû au fait que Avenir a commencé à jouer des sales tours à Padouch. Comme on ne mord pas la main qui te nourrie, Avenir ne fait que revenir à la raison. En fait les agissements d’Avenir contre Padaré étaient une tactique car selon une source très très fiable, il aurait dit qu’il vise plus loin c'est-à-dire la mangeoire. Il adopte tout simplement la tactique de Bendjo, le journaliste qui insultait Deby mais qui a tristement fini sa carrière en écrivant des poèmes pour lui. Avenir a provoqué exprès emprisonnement  en écrivant des tas des choses sur Padaré   à un moment bien calculé pour que la communauté international parle de lui. Tout ceux qui connaissent le directeur d’Abba Garde savent que c’est quelqu’un qui a une grosse gueule mais aussi quelqu’un de stratégique et qui est prêt d’utiliser tous les moyens pour arriver à ses objectifs. Ils se ressemblent avec Padaré trait par trait, en fait.
Selon certaines sources fiables, les employés du journal sont très mécontents en ce moment et menacent même de porter plainte contre Avenir car non seulement ils n’ont pas été payés depuis des mois mais ils sont trahi. Quand à ses confrères journalistes, ils sont tout simplement déçus du comportement d’Avenir. Certains l’esquivent même maintenant. Rappellez-vous que les journalistes tchadiens se sont mobilisés corps et âmes pour exiger sa libération quand il était en prison. Il y a même des gens qui ont cotisé pour l’aider à payer son amende que la justice lui a exigé. Même les amis très proches de ce dernier sont très déçus de son revirement et évitent désormais de prendre la bière avec lui.  Ne soyez pas étonné que desormais le journal Abba Gardi va chanter pour le pouvoir de Deby et de Padaré.
 
Kevin Djerobé Ndjekainkoula
kevindjerob@yahoo.com
Ndjaména-Tchad