Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Le cinquantenaire de l’indépendance du Tchad mobilise le Tchad et ses autorités. Un budget de 7 milliards 125 millions 416 mille 139 FCFA a été approuvé. 100 millions sont allouées à chaque région pour exécuter son programme et une trentaine de millions à chaque ambassade à l’étranger. On voit donc que l’Etat s’est donné les moyens pour réussir cette fête nationale. Cet argent pourrait servir à autre chose, mais comme cela est fait dans l’esprit de la participation et de l’unité de tous les tchadiens, c’est relativement acceptable, car l’unité des tchadiens n’a pas de prix. L’unité peut apporter des choses plus importantes en retour que cet argent. Mais cependant, cet esprit disparaît dans l’ambassade du Tchad en suisse. Ce qui enlève à cet argent sa valeur symbolique et le ramène à sa propre nature, donc une affaire de sous. Et comme dans toute affaire de sous, c’est les intérêts perso qui prennent le dessus. Ce qui peut expliquer la réduction de l’organisation de cette commémoration par l’ambassade à une affaire privée se mettant même en marge des discours officiels. Alors qui est le Chef ?

 

 

Il n’y a pas eu de concertation avec les tchadiens de Suisse dans l’organisation, même l’information n’a été qu’informelle. La commémoration est limitée à deux heures de fête comme si c’était le partage d’un pot après un match de foot alors qu’il s’agit de 50 ans d’indépendance. Les tchadiens, pas tous (étonnant !), ne devraient prendre part à la commémoration que le vendredi  14 janvier de 18h à 20h alors que dans d’autres ambassades, une journée voire deux journées et diverses activités ont été prévues avec l’attente des résultats. Pourquoi cette attitude alors que les tchadiens de Suisse ont émis diverses propositions et réflexions pertinentes pour que cette célébration en Suisse  puisse apporter un plus dans le renouveau du Tchad ?

 

L’ambassadeur se fait lui même porte-parole du souhait de Chef de l’Etat de voir les tchadiens de la Suisse rester solidaires, patriotes et dignes représentants du Tchad en Suisse (voir le courrier ci-après). Le minimum c’est d’être cohérent avec soi-même. Pourquoi se présenter comme défenseur de ces valeurs et du discours du chef de l’Etat alors que dans la pratique, il n’incarne même pas ce discours et pourtant, il est censé représenter la République. S’il représente autre chose, les tchadiens de suisse ne doivent pas en être les victimes. Cette situation est une preuve de plus de ce que notre compatriote Talha Mahamat et d’autres ont permis de découvrir sur l’ambassade du Tchad en Suisse. Le Tchad d’aujourd’hui doit se reposer sur des hommes et des femmes consciencieux et conscients des responsabilités qui pèsent sur leurs épaules, des personnes qui doivent servir leur pays et non se servir, et capables de relever les défis posés à leur pays.

 

M .M. Abdallah

Tchadien de Suisse

 

Lire :Ici