Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Daouda Ahmat
Depuis hier, je cherche, sans succès, des mots susceptibles d'exprimer fidèlement mes douleurs, mon déchirement, ma profonde tristesse. Tous les mots qui peuplent mon vocabulaire ne sont que des euphémismes; des mots approximatifs qui ne peuvent dire avec exactitude le degré de ma souffrance, de mon affliction, de mon tourment. Je suis complètement déboussolé, les émotions me fracassent le cœur, pompent mes larmes qui, d'habitude, ne coulent que rarement. Vers qui me tourner? En qui dois-je avoir confiance? Où est-ce que je peux tirer mes inspirations?

Laissant de côté ces interrogations, mes tentatives vaines à la recherche de mots justes avaient pour objectif d’exprimer mes douleurs consécutives à la mort d'un être cher, d'un modèle, d'un insoumis, d'un indépendant, d'un démocrate, d'un humaniste, d'un clairvoyant, ... Vous auriez pu le deviner, il s'agit d'El commandante, le président vénézuelien!

Il est impossible de dresser une liste exhaustive des exploits réalisés par Hugo Chavez en quelques lignes. Cependant, il est nécessaire de rappeler que c'est quelqu'un qui avait réussi à libérer le peuple vénézuélien des mains d'oligarques qui détenaient la richesse du pays et du joug des puissances occidentales. Il avait instauré une politique de distribution équitable des richesses, favorisé l'accès à l'éducation et à la santé à des millions de vénézuéliens. Hugo Chavez a restauré la dignité au peuple vénézuélien. Il n'avait de cesse de lutter pour la liberté et le bien-être des latino-américains et favoriser, dans la foulée de cette lutte, l’émergence des personnalités miroir partageant ses valeurs comme Evo Morales, Rafael Correa ou encore Daniel Ortega.

Chavez était une incarnation vivante des valeurs humaines et politiques que je défends avec véhémence. Pour rappel, El commandante était profondément humaniste et viscéralement anti-impéraliste. Je me reconnais entièrement et sans détours dans ces valeurs fédératrices pour les peuples du Sud. Ces valeurs qui, faut-il le rappeler, permettent notamment d'exiger un partenariat décomplexé avec les grandes puissances et des marchés gagnant-gagnant avec les multinationales.

Certes, Chavez est mort mais le chemin qu'il a tracé, lui, reste vivant et vivace. Ce chémin doit nous servir de GPS dans tous nos itinéraires politiques, économiques, sociaux, culturels ou administratifs.

kadhafi nous a quitté et je ne me suis pas encore remis de cette disparition affligeante que voilà, toi, tu le suis, El commandante.

Repose en paix, frère Hugo!


Daouda Ahmat,

étudiant tchadien