Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Procès de Hissane Habré : Avec quel argent le gouvernement du Sénégal va-t-il jugé l’ex président Tchadien?

Mardi 24 Juillet 2012 - 17:00

LERAL.NET Pour le jugement de Hissène Habré au Sénégal, quelque 500millions ont été mobilisés par La Belgique et l’Association des victimes des crimes lors de son règne. Mais ces fonds ont été détournés par le Dage du ministère de la justice de l’ancien régime. D’ailleurs l’enquête bat son plein au moment où les nouvelles autorités programment son procès au cours de cette année. Alors peut-on nous se demander avec quel argent va-t-on organiser ce procès?


Selon le quotidien ‘’Libération’’, dans sa livraison de lundi, des présomptions de détournement de 500 millions de FCFA ont été décelées au ministère de la Justice, du temps du régime de l'ancien Président du Sénégal, Abdoulaye Wade. ''Plus précisément, c’est l’ancien Directeur de l’administration générale et de l’équipement (DAGE) dudit ministère qui est accablé dans ce dossier. Le parquet a ouvert une enquête et demande l’arrestation de toutes les personnes impliquées dans cette affaire’’, avait écrit le journal.

Suffisant pour se demander avec quel argent va-t-on organiser ce procès. Le gouvernement du Sénégal qui est confronté à des problèmes de trésorerie n’a pas les moyens pour organiser un tel procès. D’ailleurs, les magistrats, les enseignants, étudiants, et autres réclament plus de « priorités » dans l’exercice de de leurs droits. A cela s’ajoute, les inondations et la famine dans le monde rural. Aujourd’hui, avec la ferme volonté de juger l’ancien président Tchadien, le gouvernement a-t-il les moyens de ses ambitions ? En tout cas, tout le monde attend ce procès.

Mais si toutefois, l’argent doit provenir des caisses de l’Etat sénégalais, on ferait mieux de laisser terminer l’enquête sur le détournement des 500 millions au ministère de la Justice avant d’entamer ce procès. Pour rappel, même « Cheikh Tidiane Sy ministre de la Justice, avait d’ailleurs été interpelé sur la gestion de ce compte dont il ignorait l’existence. A son tour, il avait interpelé le DAGE qui était incapable de fournir la moindre information sur la gestion de ces 500 millions de FCFA », nous a rapporté le même journal.
Claude André Coly (Leral.net)